Présidentielle 2025/Mamadou Touré depuis Bouaké : " Le président Ouattara est éligible en 2025. Il gagnera. "

Politique
Publié le Source : Linfodrome
presidentielle-2025-mamadou-toure-depuis-bouake-le-president-ouattara-est-eligible-en-2025-il-gagnera Pour Mamadou Touré le président Alassane Ouattara est éligible en 2025.

Alors que le troisième mandat du président de la République, Alassane Ouattara a constitué un tollé au sein de la classe politique ivoirienne entrainant environ 85 morts en octobre 2020, le parti présidentiel au pouvoir depuis 2010 n’écarte toujours pas la possibilité d’un quatrième mandat. Surtout avec le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire depuis le 17 juin 2021. C’est Mamadou Touré, le porte-parole adjoint du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) qui en donne les couleurs.

A la faveur d’une rencontre avec la jeunesse de Bouaké dans le cadre des « rendez-vous des jeunes » institué par le ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service Civique, Mamadou Touré est revenu sur les discours tenus par les présidents Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo lors de leur rencontre le 10 juillet 2020 à Daoukro. Pour Mamadou Touré, son mentor, Alassane Ouattara peut encore prendre part à la prochaine présidentielle au regard de la Constitution adoptée en 2016.

« En 2025, le Président Ouattara est éligible. Si eux sont candidats (Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo Ndlr), moi-même je vais demander, et je serai soutenu par d'autres jeunes, au Président Ouattara d'être candidat. Et il gagnera ! Parce que je suis père, tu es un père. Si tu as des enfants, j'ai des enfants. Si tu veux qu'on fasse palabres, on laisse nos enfants à côtés. Mais je ne vais pas te donner mon enfant, et puis tu vas le frapper. Je ne peux pas. », a laissé entendre Mamadou Touré. Non sans manquer de démontrer la suprématie du président Alassane Ouattara sur les présidents Bédié et Gbagbo.

« Notre papa les a frappés quand il était opposant. Il les a frappés quand il est au Pouvoir. Donc, nous on n’a pas problème avec. Le message de la nouvelle génération que le Président Ouattara adresse, c'est à l'endroit de tous ceux qui sont de sa génération. ».

Revenant sur sa conférence de presse avec le directeur exécutif du Rhdp, Adama Bictogo, Mamadou Touré a tenu à faire des précisions sur les propos qu’il a tenus à l’endroit de ses aînés politiques.  « Quand le directeur exécutif, Adama Bictogo et moi avons répondu à Gbagbo. Des gens qui aiment infantiliser, disent que Touré, petit-là, doit pas répondre à Gbagbo. Ils ont oublié que quand Gbagbo était candidat face à Houphouët-Boigny en 90, il avait l'âge que j'ai aujourd'hui. Donc, s'il ne veut pas que moi petit- là, je lui réponde, qu'il quitte la politique et nous donne des jeunes. S'il reste un acteur de la politique, mais c'est normal que d'autres acteurs lui répondent. Comme nous aussi, les autres acteurs peuvent nous répondre. (...) », a martelé le ministre de la Jeunesse.

Elu en 2010, réélu en 2015, Alassane Ouattara avait annoncé en grande pompe en mars 2020 qu’il renonçait à une nouvelle candidature, avant de changer d’avis en août 2020, à la suite du décès de son dauphin désigné, le premier ministre Amadou Gon. La Constitution ivoirienne prévoit un maximum de deux mandats, mais le Conseil Constitutionnel a estimé qu’avec la Constitution adoptée en 2016, le compteur des mandats présidentiels a été remis à zéro. Ce que l’opposition conteste.

 

Maxime KOUADIO