Politique nationale / Le Rhdp boucle le pays : 32 délégations à l'assaut du terrain

Publié le
politique-nationale-le-rhdp-boucle-le-pays-32-delegations-a-l-assaut-du-terrain Adama Bictogo a envoyé depuis hier 32 missions Rhdp à l'intérieur du pays.
Politique

C'est reparti pour le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp). Depuis hier, lundi 26 juillet 2021, le parti présidentiel a bouclé le pays. Plusieurs délégations sont en mission «d'appui et de suivi» des structures du parti dans les différentes régions.

Selon un communiqué signé du directeur exécutif, Adama Bictogo, en date du 24 juillet 2021, ces délégations sont composées d'une personnalité politique et d'une équipe technique de la direction exécutive adjointe en charge de l'organisation et de l'implantation. Et il est demandé aux directeurs régionaux et associés, aux directeurs départementaux et associés, aux délégués communaux et associés, aux délégués sous-préfectoraux et associés, aux délégués de zones, aux délégués de secteurs ainsi qu'aux structures de base du parti de leur réserver un accueil chaleureux. Ainsi, l'on retrouvera la ministre Mariatou Koné dans l'Agneby-Tiassa, le ministre Sidi Touré dans la Bagoué, le secrétaire d’État Brice Kouassi dans le Cavally. Les régions des Grands-Ponts, Indénié-Djuablin et du Moronou seront respectivement l'affaire du ministre-gouverneur Légré Philippe, la député-maire Sylvie Yao Patricia et du directeur général du Port autonome d'Abidjan, Hien Sié. Aussi, les ministres tels que Félix Anoblé, Harlette Badou N'Guessan, Amédé Kouakou sont-ils depuis hier dans les régions du Tonkpi, de la Marahoué et du Kabadougou.

Selon des indiscrétions, ces missions qui se feront sous forme de séminaires régionaux seront sanctionnées d'un rapport qui sera présenté au président du Rhdp, Alassane Ouattara à la rentrée politique prévue au mois de septembre prochain avec en ligne de mire la réorganisation du parti. Le président Ouattara souhaite supprimer des postes et procéder à des nominations au sein du parti au pouvoir. Un réaménagement de la direction exécutive et du directoire est envisagé. Depuis le décès d'Amadou Gon Coulibaly en juillet 2020, l'ex-président du directoire, ce poste n'a pas été pourvu. Hamed Bakayoko, son successeur à la Primature n'avait finalement pas été nommé. Alassane Ouattara s'était donc appuyé sur cinq membres pour gérer le parti : Patrick Achi, Téné Birahima Ouattara, Kandia Camara, Gilbert Koné Kafana et Adama Bictogo. Cette équipe est toujours au cœur des décisions prises par le Rhdp.

La présence de l'ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, en Côte d'Ivoire depuis le 17 juin 2021, donne l'opportunité au parti de se ressouder. Et Adama Bictogo le sait très bien. Le 6 juillet 2021, devant les délégués du District d'Abidjan principalement les délégués départementaux, communaux, sous-préfectoraux, de zones et des structures spécialisées à la mairie d'Abobo, l'ex-ministre de la l'Intégration africaine a annoncé la couleur. «On a une architecture qui est tellement bien conçue, huilée qui nous permet de nous adapter à chaque fois. Ce qu'il faut retenir, c'est que les lignes ont bougé, il y a une recomposition politique. (…) Même si l'élection présidentielle a lieu demain, nous serons prêts à la gagner», a-t-il déclaré.


Cyrille DJEDJED