Rencontre Ouattara-Gbagbo : L’ex-président invite son ex-rival à libérer les prisonniers politiques, la réponse d’Alassane Ouattara

Politique
Publié le Source : Linfodrome
rencontre-ouattara-gbagbo-l-ex-president-invite-son-ex-rival-a-liberer-les-prisonniers-politiques-la-reponse-d-alassane-ouattara L'ex-président Laurent Gbagbo invite le président Alassane Ouattara à libérer les prisonniers politiques.

La rencontre tant attendu des Ivoiriens vient d’avoir lieu. Alassane Ouattara et son éternel rival, Laurent Gbagbo viennent d’avoir une rencontre ce mardi 27 juillet 2021 au palais présidentiel d’Abidjan-Plateau. Au menu de cette rencontre, la réconciliation nationale, la cohésion et la paix. Lesquelles passent par la libération des prisonniers politiques.

C’est Laurent Gbagbo qui en fait la demande au terme de la rencontre avec son adversaire de 2010, Alassane Ouattara. L’ex-président demande humblement à Alassane Ouattara de faire pieds et mains pour libérer les prisonniers politiques incarcérés depuis la crise post-électorale de 2010-2011.

« On a parlé fraternellement, amicalement, et je suis très heureux de cette discussion que nous avons eue parce que très détendue et je suis fier de ça. J’ai souhaité que de temps en temps, on puisse avoir ce genre d’entretiens qui détendent l’atmosphère dans le pays. En ce qui me concerne, j’ai surtout parlé avec le président. J’ai insisté sur les prisonniers qui ont été arrêtés au moment de la crise de 2010-2011 et qui sont encore en prison. J’aimerais que le président fasse tout ce qu’il peut pour les libérer. Le président a les moyens. C’est lui qui juge de l’opportunité et des moyens et des moments pour ces libérations. A part ça on a parlé de la Côte d’Ivoire qui doit aller de l’avant, qui doit marcher, qui doit se parler, qui doit discuter. », a laissé entendre Laurent Gbagbo. Un plaidoyer qui n’a pas laissé indifférent le président de la République, Alassane Ouattara qui a jugé nécessaire que la Côte d’Ivoire laisse un tant soit peu son passé douloureux pour emboîter le pas de la paix et de la réconciliation nationale, vœux si chers aux Ivoiriens.


« Cette rencontre a été cordiale et fraternelle parce Laurent est mon jeune frère, mon ami. Bien sûre qu’il y a eu cette crise qui a créée des divergences, mais cela est derrière nous. Ce qui importe, c’est la Côte d’Ivoire, c’est la paix pour notre pays, avancer, aller de l’avant. Nous avons parlé de la paix pour notre pays, la nécessité de renforcer la cohésion nationale, de continuer la réconciliation. Nous nous sommes convenus de nous revoir de temps en temps certainement après le mois d’août pour continuer ces entretiens. », a dit Alassane Ouattara avant de poursuivre :

« C’est important que les uns et les autres puissent apprendre que nous avons décidé de rétablir la confiance et de faire en sorte que les Ivoiriens se réconcilient, se fassent confiance. Ces évènements ont été douloureux. Il y a eu des morts. Nous devons avoir cela derrière nous et travailler sur l’avenir, sur la cohésion et la réconciliation. Nous avons un beau pays et nous nous sommes mis d’accord que nous continuerons à travailler ensemble et de faire en sorte que la Côte d’Ivoire continue de progresser. »

 Nous y reviendrons

Maxime KOUADIO