Côte d'Ivoire : Deux amis à couteaux tirés depuis 2010, Ouattara et Gbagbo se rencontrent enfin pour la réconciliation

Politique
Publié le Source : Linfodrome
cote-d-ivoire-deux-amis-a-couteaux-tires-depuis-2010-ouattara-et-gbagbo-se-rencontrent-enfin-pour-la-reconciliation Alassane Ouattara, et son prédécesseur Laurent Gbagbo en tête à tête au palais présidentiel à Abidjan Plateau après 10 ans.

Le face-à-face tant attendu entre le président ivoirien, @Alassane Ouattara, et son prédécesseur Laurent Gbagbo a eu lieu, ce mardi 27 juillet 2021, au palais présidentiel à Abidjan. Une rencontre dont beaucoup espèrent qu’elle permettra de tourner définitivement la page de la violente crise politique de 2010.

À la sortie de la tête-à-tête des deux personnalités, les acteurs majeurs de la crise poste électorale de 2011. Aujourd’hui, les ennemis, hier, viennent de renouer leur amitié dans le sens d'œuvrer pour la réconciliation et la cohésion sociale.

Pour l’ex président @Laurent Gbagbo, il était impérieux pour la libération des prisonniers politiques de la crise poste électorale. « J'ai insisté sur les prisonniers qui ont été arrêtés au moment de la crise de 2010-2011 et qui sont encore en prison. J'ai dit au Président que j'étais leur chef de file et je suis dehors aujourd'hui et ils sont en prison. Et j'aimerais que le Président fasse tout ce qu'il peut pour les libérer. Le Président a les moyens, mais c'est lui qui juge de l'opportunité des moyens et des moments pour ces libérations  ». A-t-il déclaré le @Woody de Mama


Quant à Alassane Ouattara, il a déclaré être ravi de sa rencontre avec Laurent Gbagbo « Les gens ne savent pas que nous nous sommes parlés et que nous sommes amis depuis des décennies. Les opportunités nous ont emmenés à avoir la rencontre aujourd'hui ; j'en suis ravi. Et c'est surtout le peuple de Côte d’Ivoire qui attendait cela avec beaucoup d'impatience. Bien sûr, il y a eu cette crise qui a créé des divergences, mais cela est derrière nous. Ce qui importe, c'est la Côte d’Ivoire, c'est la Paix pour notre pays  ». A-t-il indiqué le chef d’Etat Ivoirien.