Annonce de la création du nouveau parti des ‘’GOR’’ : Simone Ehivet Gbagbo sur les braises, ses jours comptés au sein du nouvel appareil politique

Publié le Modifié le
annonce-de-la-creation-du-nouveau-parti-des-gor-simone-ehivet-gbagbo-sur-les-braises-ses-jours-comptes-au-sein-du-nouvel-appareil-politique L'ex-première Dame Simone Gbagbo pourrait perdre son influence au sein du nouvel appareil politique.
Politique

C’est officiel ! Laurent Gbagbo ne luttera plus le Front populaire ivoirien (FPI) avec son ex-premier ministre, Pascal Affi N’guessan. A la faveur d’une réunion de comité central du FPI tenue au Palais de la Culture d’Abidjan, l’ex-président ivoirien a émis le vœu de créer une nouvelle formation politique devant porter les valeurs qu’il incarne.

« Je propose au comité central de laisser à Affi l’enveloppe qu’il détient actuellement. Nous allons créer un autre parti avec le même contenu.», a déclaré Laurent Gbagbo devant près de 800 cadres de son parti. Laurent Gbagbo tourne ainsi la page du Front populaire ivoirien. Avec qu’elle, la page de ses membres fondateurs. Désormais une nouvelle page va s’écrire avec certainement de nouveaux visages. Ce ne sera certainement plus avec Pascal Affi N’guessan avec qui il se disputait l’appareil politique.

A côté de Pascal Affi N’guessan se trouve une figure non moins importante, celle de son épouse Simone Ehivet Gbagbo qui jouissait jusque-là d’une légitimité naturelle au sein de l’appareil politique. Membre fondateur du FPI, l’ex-première Dame surnommée, la Dame de fer bénéficiait jusque-là, d’une grâce au sein du parti de par son  statut de membre fondatrice. Avec le nouvel appareil politique, Laurent Gbagbo demeurera le seul maître à bord du navire, le faiseur de roi et de cadres.

Dès lors, Simone Ehivet Gbagbo ne peut plus se prévaloir du titre de membre fondateur du FPI ou de deuxième vice-président pour influencer ses ‘’camarades politiques.’’ Avec ce changement, l’ex-première Dame pourrait ne plus avoir le poids politique dont elle se prévalait avant la nouvelle donne.


Laurent Gbagbo qui depuis son retour le 17 juin dernier, tente ne plus avoir de lien avec son épouse peut à présent user de tout son poids pour exclure l’ex-première Dame de l’appareil politique. On s’en souvient Simone Ehivet Gbagbo n’était plus associé aux activités politiques du FPI avant le retour de Laurent Gbagbo. Malgré son statut de deuxième vice-présidente du FPI, elle a été priée de se tenir loin de l’aéroport dans le cadre de l’accueil populaire de Laurent Gbagbo organisé par sa formation politique.

Pour l’heure, la concernée tire son épingle du jeu politique qui se dessine à l’horizon. Etant présente à la rencontre du comité central du Front populaire ivoirien (FPI), convoqué par Laurent Gbagbo ce lundi 9 août 2021 au palais de la culture, à Treichville, elle a reçu des applaudissements nourris du public dans la salle comme pour dire sa « sa voix compte ». Une chose est sure, l’ex-première Dame demeure politiquement forte sur l’échiquier ivoirien. Elle en a fait montre de sa force dimanche à l’occasion d’une fête organisée en son honneur à Bonoua, localité situé à une cinquantaine de Km d’Abidjan.

Laurent Gbagbo éjectera-t-il son camarade de lutte du nouvel appareil politique? Pour l’heure, aucune réponse à cette question. Une chose est cependant claire, les deux hommes ne se vouent plus l’estime d’autrefois.

 

Maxime KOUADIO