Abidjan

Koumassi : L’état d’exécution des recettes et dépenses présenté, plusieurs travaux réalisés dans la commune

Publié le Modifié le
koumassi-l-etat-d-execution-des-recettes-et-depenses-presente-plusieurs-travaux-realises-dans-la-commune Une vue des membres du Conseil municipal de Koumassi lors de la réunion de la 3ème session
Politique

Au cours de la 3ème session de la réunion du Conseil municipal de Koumassi tenu, le jeudi 9 septembre 2021, à la salle de mariage de la mairie, l’état d’exécution des recettes et dépenses ont été présentés et adoptés, sans oublier le point des travaux dans la commune.

Présidée par Narcisse Balley, premier adjoint au maire, la 3ème session de la réunion du Conseil municipal de Koumassi a vu plusieurs points inscrits à l’ordre du jour. A savoir la lecture et adoption du procès-verbal du Conseil Municipal en date du jeudi 10 juin 2021 ; la communication du procès-verbal de la municipalité en date du 12 août 2021 ; l’examen et adoption des états d'exécution des recettes et dépenses au deuxième trimestre 2021, l’examen et adoption du projet du programme triennale 2022-2023-2024, le point des travaux dans la commune et divers.

Faisant les états d’exécution des recettes et dépenses au deuxième trimestre 2021, le directeur des services financiers, N’da Arsène, a fait une étude comparée avec l’état d’exécution de 2020. Le rapprochement de données montre clairement que les recettes sont boostées en 2021. « Il y a une variation positive, un écart positif. Vous savez bien que le budget des communes d’Abidjan est composé de deux rubriques. C’est-à-dire les impôts d’Etat rétrocédés par l’Etat et les ressources propres engagées par les services municipaux. Et quand nous parcourons le tableau qui a été présenté, au 30 juin 2021, nous sommes à un taux de 33,58% de recouvrement d’impôts d’Etat. Or, le taux normatif est 50%. Cela veut dire qu’au 30 juin 2021, l’Etat devait nous rétrocéder au moins 50% de ce que nous prévu. Mais on s’est rendu compte que nous sommes à 33% », a dit Arsène N’da.

Concernant les ressources propres, c’est-à-dire les recettes recouvrées par les agents municipaux sur le terrain et autres, avec toujours le taux normatif de 50%, le directeur des services financiers a laissé entendre que la mairie est pratiquement à 47%. « Cela veut dire que l’écart n’est pas trop grand, mais nous n’avons pas encore atteint le taux normatif. Cela s’explique bien comme je l’ai démontré parce qu’il y a certaines recettes, surtout les grosses masses qui constituent nos recettes sont sur ordre de recette. Or les ordres de recettes, en début d’exercice, sont édités et transmis au Trésor qui fait le recouvrement et à une certaine date, nous faisons le point de ce qui a été recouvré de ce qui n’est pas encore. Et après, nous trouvons d’autres stratégies pour voir le reste à recouvrer. Vous voyez, c’est au 30 juin, mais si vous allez voir les recettes en juillet, en août, vous allez voir qu’il y a une bonification », a-t-il dit, avant de préciser qu’à l’heure de la digitalisation, avec le recouvrement électronique, on pourra plus ou moins atteindre l’objectif assigné en début d’exercice, celui d’atteindre le budget prévisionnel de 4 milliards : « Il y a beaucoup de choses qui ont été faites et qui continuent de se faire au niveau de Koumassi. Je pense que le budget de 4 milliards, nous pourrons l’exécuter, nous pourrons l’atteindre et aller même au-delà ».

Emerveillé, Narcisse Balley a remercié le directeur financier « pour cette présentation innovante ».

Quant au directeur technique, Bamba Lanciné, il a fait la présentation du programme triennal 2022, 20232 et 2024 et souligné que la commune mène 38 opérations dont 37 financées par la mairie et une financée par l’Etat de Côte d’Ivoire. Beaucoup de ces opérations telles que l’électrification des voies et espaces publiques de la commune ; les travaux de réhabilitation des écoles primaires publiques de la commune de Koumassi (Lagune, Lac, Gabriel Dadié, Pangolin, Prodomo, Collectif, Sopim et Kankankoura), le pavage et aménagement des voies de la commune…sont en cours d’exécution, et de nouvelles (opérations) tels que les travaux de construction d’une piscine municipale financée par l’Etat de Côte d’Ivoire à 2 milliards 800 millions francs verront le jour.

Le directeur technique en profité pour faire le point des projets de la commune au titre de l’année 2020-2021. Certains de ces projets déjà terminés ou en cours sont réalisés par la mairie, d’autres en Bot…Au regard de tous ces travaux effectués dans la commune, Narcisse Balley a fait savoir que « Koumassi est devenu un exemple, la star des communes et tout le monde veut copier ce que Koumassi fait ».

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.