Côte d'Ivoire : Abatta village, probable installation du chef non choisi le 16 octobre prochain

Politique
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
cote-d-ivoire-abatta-village-probable-installation-du-chef-non-choisi-le-16-octobre-prochain Gawa Abito Joseph en pagne vert lors de la réception de son arrêté préfectoral. (ph)

 Abatta, village Ébrié situé dans la commune de Bingerville s'est embrasé dans la nuit du mardi à mercredi suite à un arrêté préfectoral délivré à Gawa Abito Joseph, professeur de Cafop. L’arrêté préfectoral en sa possession fait de lui le chef du village d'Abatta au détriment de Djomo Hyacinthe candidat soutenu par le député-maire  de Bingerville et certains jeunes.

Dès que Gawa Joseph a reçu des mains du préfet d'Abidjan l'arrêté l'ordonnant chef du village d’Abatta pour les 15 prochaines années, malgré l'arrêté préfectoral en sa possession, Abito Joseph récusé par certains jeunes manipulés par les partisans de Djomo Hyacinthe avec à leur tête certains leaders de jeunes se sont soulevés ont incendié les biens familiaux du candidat vainqueur et ont a Alertés, le mercredi matin, des éléments de l'escadron d'Agban de la gendarmerie nationale, unité d'élite ont été déployés dans le village et ont repoussé les jeunes en usant de gaz lacrymogènes après avoir érigé des barricades sur les voies empêchant parfois, les riverains de vaquer librement à leurs occupations. La présence des éléments de l'escadron a dissuadé, les jeunes excités qui ont été obligés de se replier. Ceux qui ont attaqué dans la nuit du mardi 5 au mercredi 6 octobre, les domiciles de ses amis et alliés.

Autrement dit, le fauteuil de la chefferie d'Abatta  a subi une convoitise jamais vécue ces dernières décennies. Mieux, la désignation du chef d'Abatta cette fois a provoqué une crise et un conflit qui a remué tout le village. En effet, la désignation du chef s'est toujours faite conformément à une procédure des us et coutumes du peuple Atchan. Cependant cette année, il s'en est fallu de peu que les choses se passent autrement n'eut été la vigilance des sages du village. Disons qu'à tort ou à raison, selon les indiscrétions, le maire Yssouf Doumbia de la Commune de Bingerville  aurait été soupçonné de susciter la candidature de Djomo Hacynthe qui n’a ni été choisi par sa catégorie ni par sa génération et plusieurs fois lors des sorties sur la place du village le député-maire a même affiché et déclaré son soutien sans faille à Djomo Hacynthe qui depuis plus d’un an sans aucune légitimité préfectorale usurpe le titre de chef du village d’Abatta   et  non conformes aux règles. Ce soupçon a sans aucun doute crée un tohu-bohu inestimable. Cela dit, les choses sont dans un calme précaire.

Comment se fait le choix du chef en général chez les Ébrié ?  Cas d’Abatta.

Selon une enquête auprès des autorités villageoises que nous avons menée,  le choix se fait de façon assez simple.  Le choix du Chef est fait  par la Génération montante Tchagba, après consultation au niveau du choix de la différente catégorie de ladite génération composé (Djehou, Dogba, Agban et Assoukrou). Le collège des Chefs de quatre classes d'âge sur convocation du doyen d'âge de la génération. Ensuite, une fois désigné, le nouveau Chef est béni par le Nanan (le doyen le plus âgé du village, autorité suprême du village). Puis le Nanan du village informe par courrier le Sous-Préfet  de la désignation du nouveau Chef. Ce courrier est signé par le Doyen de la génération montante et les chefs des classes d’âge. À la réception du courrier, le Sous-préfet réalise une enquête de moralité sur le désigné et convoque une consultation populaire,  pour que les autorités coutumières confirment leur choix à la place publique. C'est ce qui a été fait le 02 septembre 2021, en ce qui concerne le village d'Abatta. Enfin, sous rapport du sous -préfet du respect de toute cette procédure, le préfet délivre un arrêté de confirmation de la désignation du nouveau Chef. Or le camp Djomo  Hyacinthe  nie tout cela en bloque, ils disent le choix du nouveau chef c’est la population et la génération sortante  qui choisissent le chef parmi la génération montante.

Les choses ont donc été faites selon les règles de l'art dans la pure tradition des us et coutumes.  Le nouveau  Chef d'Abatta, Chef  Gawa Abito Joseph Professeur de Cafop. Il a reçu l'arrêté préfectoral fait  de lui le chef du village qui va conduire la destinée d’Abatta pour 15 ans.

Nous apprenions d'une source proche d'un habitant du village qu’une rumeur qui circule à bon train dans le village par  les jeunes protestataires que  dans la soirée du jeudi 7 octobre, des leaders de jeunesse pro Djomo Hyacinthe, candidat malheureux à la chefferie, ont entamé une tournée dans le village pour annoncer un pseudo attaque imminent des « microbes » contactés par des partisans du chef Gawa Joseph qui subissent les représailles depuis les actions menées dans la nuit du mardi. En attendant que les « microbes » ne sévissent dans le village, certaines familles  ont choisi de partir de peur d'être des victimes de représailles sanglantes.

Nous apprenions par ailleurs de certaines sources du village que les partisans de Djomo Hyacinthe se préparent pour introniser leur candidat dans la journée du samedi 16 octobre au sein du village alors que leur leader ne possède pas d'arrêté. Nos sources soutiennent enfin qu'avant cette cérémonie, ils mettront en place un système de filtrage et de ratissage afin de bannir les mauvais pions en leur sein.

C’est le lieu et le moment d’interpeller les autorités préfectorales, administratives, sécuritaires et coutumières à la jeunesse à Atchan au respect des lois et us coutumes. Pour l’heure aucune perte en vie humaine n’est signalée à Abatta.

PK