Côte d’Ivoire / Politique nationale

Affi N’Guessan à propos du parti de Gbagbo : «Rationnellement, je ne comprends pas la logique»

Politique
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
affi-n-guessan-a-propos-du-parti-de-gbagbo-rationnellement-je-ne-comprends-pas-la-logique Pour Pascal Affi N’Guessan l’avenir du Fpi « dans tous les cas n’est pas lié à la naissance d’un parti politique ».

Au moment s’ouvre le congrès constitutif pour la création du nouveau parti politique de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, ce samedi 16 octobre 2021 à Abidjan-Cocody, son ex allié Affi N’Guessan, président fu Front populaire ivoirien (Fpi) est en France. Contacté ce samedi, le service communication d’Affi N’Guessan a dévoilé les raisons de sa présence en France.

Pascal Affi N’Guessan, ancien Premier ministre de la Côte d’Ivoire (27 octobre 2000 – 10 février 2003), président du Front populaire Ivoirien et député de Bongouanou-Sous-préfecture est à Lyon en France pour participer à une réunion de l’Association internationale des régions francophones.

Il est convié à cette Assemblée générale en tant que député régional. À l’occasion Pascal Affi N’Guessan s’est prononcé sur les missions de l’Airf pour la Côte d’Ivoire. Il a également jeté un regard sur l’actualité du Fpi et le choix de Laurent Gbagbo de créer un nouveau parti politique.

 


« Objectivement, rationnellement, je ne comprends pas la logique de cette séparation »

 

Interrogé sur le plateau télé du confrère d'Africanews à propos de sa séparation consommée avec Laurent Gbagbo, l’actuel président du Fpi a dit ses vérités. « Je pense qu’il est le mieux placé pour l’expliquer, personnellement je ne me l’explique pas, parce qu’objectivement, rationnellement, je ne comprends pas la logique de cette séparation. Mais nous en avons pris acte, nous avons tourné la page et je me réjouis car la grande majorité des militants est restée fidèle au parti, à la lutte et à l’histoire du Front Populaire Ivoirien et toujours mobilisée pour qu’en 2025 nous ayons une chance de revenir au pouvoir », a-t-il martelé.

 

L’avenir du Front populaire ivoirien

 

Pascal Affi N’Guessan a aussi évoqué la question de l’avenir du Fpi. « L’avenir du parti dans tous les cas n’est pas lié à la naissance d’un parti politique, notre avenir est lié à notre capacité à parler à nos compatriotes. Aujourd’hui nous continuons à consolider l’implantation de notre parti, et nous allons vérifier l’état d’avancement à l’occasion du congrès qui aura lieu le 13 novembre prochain (congrès exceptionnel du Fpi), et puis nous allons nous déployer pour mieux faire connaitre notre projet de société, être plus attentifs aux préoccupations des Ivoiriens, leur faire des propositions concrètes sur la manière dont nous voyons la résolution des problèmes auxquels le pays est confronté », a-t-il déclaré, en substance.

 

Eddy BIBI