Révélation : En prison, voici ce que Simone Ehivet Gbagbo a fait pour le Président Alassane Ouattara

Politique
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
revelation-en-prison-voici-ce-que-simone-ehivet-gbagbo-a-fait-pour-le-president-alassane-ouattara En prison Simone Ehivet Gbagbo a prié pour le président Alassane Ouattara

Sur le territoire Congolais, depuis le 16 octobre dernier, Simone Ehivet Gbagbo a animé une conférence à l'invitation de la Fondation Olangi. Conférence au cours de laquelle, elle a fait une révélation sur son action en prison, en faveur du président Alassane Ouattara.

Simone Ehivet Gbagbo, séjourne depuis le 16 octobre dernier, en République Démocratique du Congo dans le cadre de la célébration des 30 ans d'existence du Ministère Chrétien du Combat Spirituel.

Célébration durant laquelle, Madame Simone EHIVET GBAGBO a animé une conférence portant sur le thème :  " Femme aimes tu Dieu ? Rentre en toi même et examine toi." C'était au cours de la 13 ème Convention Internationale des Femmes Messagères du Christ.

La conférencière a insisté sur l'importance de l'obéissance : "l'obéissance vaut mieux que le sacrifice" a t'elle appuyé.  Poursuivant, elle a fait savoir que depuis la prison, une instruction divine lui a été donnée de prier pour le Chef de l'État Alassane Ouattara. " Prie pour Alassane Ouattara". Chose qu'elle a refusé. " J'ai dit que je ne peux pas".

Le refus n'a été de courte durée. " mais quelques fois, la mise en œuvre d'un commandement clair est douloureuse, parfois même révoltante" a déclaré l'oratrice.  Sur insistance, elle s'est exécutée. " J'ai commencé à prier le matin et le soir. Je vous assure que c'était trop compliqué au départ. Au bout du 7 ème jour, mon cœur était complètement guéri et c'est là que j'ai compris que Dieu te demande d'obéir à une situation qui est douloureuse, qui te révolte mais que tu obéis quand même, c'est pour toi même ton bien" a t'elle témoigné.

En acceptant finalement de prier pour le Chef de l'État, par cette obéissance, les portes de la prison lui ont été ouvertes.

Carlos DOGBA