Côte d'Ivoire

A l'intention de la jeunesse : Koné Largaton déclare << vous avez pour devoir de participer à l'édification d'un pays fort et prospère>>

Politique
Publié le Source : Linfodrome
a-l-intention-de-la-jeunesse-kone-largaton-declare-less-than-less-than-vous-avez-pour-devoir-de-participer-a-l-edification-d-un-pays-fort-et-prospere-greater-than-greater-than Koné Largaton, initiateur du concept <<travaillons pour la Côte d'Ivoire>> (PhDr).

A l'initiateur du concept « Travaillons pour la Côte d’Ivoire » le porte-parole Koné Largaton a lancé un message fort qui interpelle la jeunesse ivoirienne.

« Vous avez pour devoir de participer à l’édification d’un pays fort et prospère. Ne baissez pas les bras. Cherchez par tous les moyens à exercer ou à apprendre un métier si vous n’en avez pas un. C’est ensemble que nous devons être fiers de contribuer au devéloppement soci-economique de la Côte d’Ivoire » a déclaré Koné Largaton a la tête d'un groupe de cadres lors du lancement de ce concept qui s'est tenu dans la capitale politique ivoirienne. Et ce le dimanche 21 novembre 2021.

A la Fondation Félix Houphouët Boigny pour la recherche de la paix où s'est déroulée la cérémonie, Koné Largaton a souligné que cette jeunesse devrait prendre pour modèle le président de la République Alassane Ouattara qui a démontré son amour pour pour le travail. « En créant ce concept, à la vérité, nous avons été inspirés par le président Alassane Ouattara. Depuis sa prise du pouvoir en 2011, il a montré et suffisamment démontré qu’il est un grand travailleur. Il a ouvert la voie, et nous voulons emprunter cette voie pour exhorter les jeunes au travail. Et à ne pas céder à la facilité. Tous nous devons contribuer au rayonnement de la nation ivoirienne » a-t-il exhorté

Il a néanmoins souligné que « personne ne devrait avoir honte d’exercer un métier. Il n’y a aucun métier dévalorisant. Ce qu’il y a de dévalorisant, c’est de rester les bras croisés à ne rien faire. Que chacun se lance dans un métier et tôt ou tard cela paye toujours ».

Alain Zadi