Côte d'Ivoire

Politique / Laurent Gbagbo inquiet, déclare : « Ceux qui veulent nous étouffer ne sont pas encore morts »

Publié le Modifié le
politique-laurent-gbagbo-inquiet-declare-ceux-qui-veulent-nous-etouffer-ne-sont-pas-encore-morts Laurent Gbagbo (Ph:Dr)
Politique

Le président Laurent Gbagbo a reçu ce jeudi 2 décembre 2021 une importante délégation de populations venue de la région de la Mé pour lui souhaiter un bon retour en Côte d’Ivoire après dix (10) passés hors de son pays. Dans son discours, il a appelé à la vigilance car leurs adversaires politiques continuent de sévir.

L’ancien président Laurent Gbagbo a reçu une délégation des populations de la Mé (Adzopé, Akoupé, Affery, Yakassé-Attobrou, Anyama, ect). Lors de son intervention, l’ancien chef d’État est revenu sur son combat politique contre le régime de Félix Houphouët-Boigny.

Selon lui, il a reçu le soutien des populations de la Mé qu’il a remerciées. « Quand tu parles et qu'on veut te discréditer, on dit que tu parles pour ton ethnie. Heureusement lors des premières élections présidentielles et législatives, j'ai battu Houphouët-Boigny d'abord et le PDCI ensuite dans le pays Akyé. Les gens ne pouvaient plus dire que (le FPI) était un parti de Bété. C'est pour cela que j'ai toujours dit depuis 1990 que les vrais fondateurs de la démocratie sont les Akyé. Si c'était les Wè ou les Dida, on allait dire que ce sont les mêmes. Les engagements que nous avons pris depuis 90, nous devons les poursuivre car ils sont encore d’actualité. C'est à Yakassé qu'on m'a dit pour la première fois que le bâton n'est pas encore mort, il ne faut pas jeter le bâton. Les gens qui ont envie de la dictature ne sont pas encore morts,Ceux qui veulent nous étouffer ne sont pas encore morts » a déclaré Laurent Gbagbo. Durant son speech, Laurent Gbagbo n'a pas manqué de lancer un message pressant au régime Ouattara pour la libération des prisonniers politiques notamment des fils de la Mé en l'occurence Anselme Séka Séka, Aby Jean, Osey Logué, ... qui croulent depuis 2011 dans les prisons du pays.

Laurent Gbagbo a salué la présence d'un cadre du PDCI-RDA dans la salle. Avant lui, N’guessan Béchié Paul, député d’Affery a exprimé les encouragements du peuple Akyé, Gwa et Agni à leur hôte. «L’audience que vous nous accordée est la marque de votre attachement au peuple de la Mé. Merci pour la désignation d’un fils de la Mé (Léon Monnet Emmanuel) pour présider le comité qui a piloté votre retour. Aujourd’hui, nos larmes ont séché et nous avons la joie » a déclaré le député d’Affery. Les populations de la Mé ont offert des présents pour purifier l'ancien adversaire de Félix Houphouët-Boigny qui a promis effectué une visite dans cette région du pays.


Elvis GOUZA