Côte d'Ivoire

Journée de la paix : La Crdp invite la jeunesse à communier

Publié le Modifié le
journee-de-la-paix-la-crdp-invite-la-jeunesse-a-communier Souleymane Touré, au centre de la photo.
Politique

Consolider la paix en Côte d'Ivoire en passant par la jeunesse des partis politiques est l'objectif visé par la Coalition républicaine pour la défense de la paix (Crdp) chapeauté par le conseiller du premier ministre en charge de la jeunesse, Souleymane Touré.

Un échange avec la presse a permis au président de la Coalition républicaine pour la défense de la paix (Crdp) Souleymane Touré, ce vendredi 3 décembre 2021 à Cocody Angré, de dévoiler le programme de la journée de la paix organisée par ladite coalition.

Cette journée qui s'inscrit sous le thème << la paix est indispensable au développement >> se déroulera sur trois (3) jours. Les 17, 18 et 19 décembre 2021 au palais des sports de Treichville.  Des prières, des compétions sportives et un grand meeting avec la présence de plusieurs personnalités politiques meubleront cette journée de célébration de la paix. A issu de ces journées, un livre blanc, contenant des recommandations de la jeunesse politique, sera remis au président de la République Alassane Ouattara.

A l'initiative de ces journées, Souleymane Touré a rappelé les actions posées par la coalition en 2020 dans le sens de consolider la paix en Côte d'Ivoire. Il a, par la suite, soulevé la nécessité de faire la paix ensemble. << On ne peut pas faire la paix tout seul. Etant un acteur politique, la jeunesse doit prendre part au processus de réconciliation >> a-t-il indiqué, avant d'ajouter que leur combat constitue une aide au président de la République Alassane Ouattara.

Sur la question des échauffourées de 2020 au cours de l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire, il a fait savoir que leur sensibilisation a permis d'amoindrir les dégâts. Par ailleurs, il indique que << la sensibilisation a porté ses fruits >>. Souleymane Touré fait savoir aussi que << notre objectif n'est pas de toucher physiquement mais que les actions qui sont menées soient vues. Notre rôle est d'impacter la jeunesse>>.

Il a fait comprendre que parler de paix à la veille d'une élection n'a pas le même objectif que parler de paix dans une période non électorale. Pour cela, le conseiller du premier ministre chargé de la jeunesse a déclaré que << c'est le temps de nous rapprocher le plus >>. Seulement le défi à relever est << qu'on arrive à convaincre les jeunes de faire activités de paix>>.

 

Cette conférence de presse a été l'occasion pour des leaders de jeunesse ainsi que des élus de livrer un message à intention de cette jeunesse qui constitue le fer de lance des partis politiques. Le sénateur Sah Evariste a tenu ce propos qui interpelle : << la paix n'est jamais effective si nous ne nous asseyons pas sur une table >>.

 

Le 2e adjoint au maire de Treichville, Mory Camara, a expliqué aux jeunes que << quand il n'y a pas la paix, il est impossible que le jeune réalise ses rêves. Tout se bâtit dans la paix >>.

 

Au nom de la jeunesse du Pdci-Rda, Kouassi Valentin a, lui, soutenu que << ce sont des hommes qui hier ce sont regardé en chien de faïence, ce sont combattus qui peuvent main dans la main se mettre ensemble et réconcilier la mère patrie >>.

 

Du côté de la jeunesse du Fpi, Lia Gnan Ferdinand n'a pas manqué de souligner que : << la paix est un préalable à tout développement>>.

 

Pour la jeunesse de l'Udpci, Adiko Franck a estimé que << si nous sommes ensemble et que tout se passe bien, il n'y aura pas de crise >>.

Chez la jeunesse du Cojep, Touré Dubois a laissé entendre que << si nous sommes là aujourd'hui, c'est qu'on veut parler de paix >>.

 

Alain Zadi