Côte d'Ivoire

Attaques dans le nord : Les auteurs « sont les peulhs venus du Burkina » (Téné Birahima, ministre de la Défense)

Politique
Publié le Source : Linfodrome
attaques-dans-le-nord-les-auteurs-sont-les-peulhs-venus-du-burkina-tene-birahima-ministre-de-la-defense Téné Birahima Ouattara, Ministre d'Etat, Ministre de la Défense de Côte d'Ivoire

Le ministre d’Etat, ministre de la Défense, Téné Birahima était le 6 décembre 2021 devant les sénateurs à Yamoussoukro,la capitale politique pour exposer son budget-programme qui, faut-il le rappeler, s’élève à 378 milliards 723 millions de francs CFA. C’est donc au cours de cette séance de travail qu’il a dévoilé la véritable identité de ceux qui attaquent la position des forces de défense et de sécurité dans le nord de la Côte d’Ivoire.

La Côte d’Ivoire a subi plusieurs attaques au cours de cette année 2021. Jusque-là, plusieurs personnes évoquent des actes de terrorisme des djihadistes qui ont investi le Mali, le Burkina-Faso et le Niger. Pour taire les rumeurs et les fausses informations sur les auteurs de ces attaques, le ministre d’Etat, ministre de la Défense de Côte d’Ivoire Téné Birahima a dévoilé enfin, face aux sénateurs le lundi 6 décembre 2021, l’identité des auteurs des attaques récurrentes dans le nord du pays. « Ce sont les populations Peulhs du Burkina qui font des incursions en Côte d’Ivoire. Ce sont des hommes qui viennent d’un autre territoire, principalement du Burkina Faso, parce que c’est avec le Burkina que nous avons quelques difficultés actuellement. Ce sont les peulhs du Burkina qui font des incursions » a insisté Téné Birahima Ouattara, cité par le journal L’Inter.

Le sécurocrate du régime Ouattara fait savoir que les attaques du nord de la Côte d’Ivoire vise à imposer un mode de vie et une pensée en Côte d’Ivoire. Il ajoute par ailleurs que les attaques surviennent quand les assaillants se rendent compte qu’ils ne peuvent contrôler facilement les populations trouvées sur place. « C’est la chance que nous avons, je pourrai dire. Nous avons une population Lobi, Koulango dans cette partie du Nord-Est. Du côté de Kong, ce sont les populations Sénoufo et Malinké et donc, nous ne sommes pas des populations à transformer facilement» a ajouté le ministre Téné Birahima Ouattara dans les colonnes de l’Inter. Cependant, le ministre d’Etat, ministre de la Défense invite l’opinion à faire une différence entre les attaques dans le nord et celles survenues dans l’ouest. En fait, selon lui, les attaques de l’ouest de la Côte d'Ivoire sont des pillages, des vols.

Elvis GOUZA