Côte d’Ivoire : Annoncé pour le 16 décembre prochain, voici les grands axes du dialogue politique

Publié le Modifié le
cote-d-ivoire-annonce-pour-le-16-decembre-prochain-voici-les-grands-axes-du-dialogue-politique
Politique

Le dialogue politique entre le gouvernement ivoirien et l’opposition est prévu le 16 décembre prochain selon le confrère Jeune Afrique. Voici les grandes articulations qui meubleront ces pourparlers.

Le dialogue politique entre le Premier ministre ivoirien Patrick Achi et les opposants reprendra de plus belle le 16 décembre prochain a annoncé Jeune Afrique. Dès l’entame des discussions, le premier ministre Achi animera la plénière en présence de plusieurs membres du gouvernement et des figures de prou de l’opposition. Selon ce canard, après son grand oral, le Premier ministre ivoirien se retirera pour laisser la place à d’autres membres du gouvernement notamment le ministre de la Réconciliation nationale et de la cohésion sociale Kouadio Konan Bertin dit KKB, Gilbert Kafana Koné, ministre en charge des relations avec les institutions, Cissé Ibrahima Bacongo, Ministre des affaires politiques et le Général Diomandé Vagondo, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité.


En plus des membres du gouvernement, des membres du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP, la mouvance au pouvoir), le Front Populaire ivoirien (FPI) d’Affi N’guessan, le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) d’Henri Konan Bédié, le Parti des Peuples Africains Côte d’Ivoire (PPA-CI) de l’ancien président Laurent Gbagbo, l’Union pour la Démocratie et la Paix (UDPCI) d’Albert Mabri Toikeusse et bien d’autres plateformes politiques connues et moins connues. Les discussions porteront essentiellement sur les futures élections locales prévues en 2023, la sempiternelle question de la réforme de la Commssion Electorale Indépendante (CEI). au cours de ces rencontres, le FPI d’Affi N’guessan reviendra certainement avec son projet d’état généraux de la République et le PPA-CI de Laurent Gbagbo plaidera assurément pour la libération des prisonniers politiques, militaires et civiles de la crise post-électorale de 2010-2011. Les recommandations qui sortiront de ces assises seront reprises au président de la République Alassane Ouattara.

Bertin MAMBO