Côte d'Ivoire

Politique / Déclaration conjointe Pdci - Ppa-Ci : Le Rhdp dénonce les insinuations malveillantes et les dérives d’une coalition funeste

Publié le Modifié le
politique-declaration-conjointe-pdci-ppa-ci-le-rhdp-denonce-les-insinuations-malveillantes-et-les-derives-d-une-coalition-funeste Ministre Adjoumani Kouassi Kobenan, porte-parole du Rhdp
Politique

Le porte-parole principal du Rassemblement démocratique des Houphouétistes pour la Démocratie et la paix (Rhdp), le Ministre d'Etat, ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Etienne Kobenan Kouassi Adjoumani a animé un point de presse ce 6 janvier 2022 pour répondre à la déclaration conjointe du Pdci-Rda et du Ppa-Ci.

Le Parti des peuples africains - Côte d’Ivoire (Ppa-Ci) et le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) ont émis des réserves sur la conférence de presse d’Adou Richard, le procureur de la République. Ce dernier annonçait des poursuites contre des leaders de partis d’opposition comme étant responsables des événements malheureux post-élection présidentielle d’octobre 2020. Pour le Ppa-Ci et le Pdci, cette attitude du procureur compromet le dialogue politique amorcé le 16 décembre 2021.

C’est donc pour répondre à cette sortie du Ppa-Ci et du Pdci-Rda que le porte-parole principal du Rhdp le ministre d’Etat Adjoumani Kouassi Kobenan a convié la presse.

Le Ministre Adjoumani tape du poing sur la table

« Le RHDP est d’autant plus outré que le PDCI-RDA et le PPA-CI exigent l’impunité pour les auteurs de ces violences meurtrières, sans exprimer la moindre repentance, ni un minimum de respect pour la mémoire et la douleur des victimes de ces douloureux événements et de leurs familles» a-t-il déclaré.

Le RHDP constate que le PDCI-RDA et le PPA-CI veulent se servir de ce dialogue politique pour s’assurer une immunité juridictionnelle et une impunité

Il a par ailleurs révélé que le le RHDP exige que justice soit rendue aux victimes conformément aux textes en vigueur et que les décisions qui seront prises à l’issue de ces procédures en cours s’imposeront à tous, sans préjuger qu’elles puissent faire l’objet, ultérieurement, de compromis à l’occasion d’un dialogue politique. 


« Le RHDP constate que le PDCI-RDA et le PPA-CI veulent se servir de ce dialogue politique pour s’assurer une immunité juridictionnelle et une impunité, sans toutefois reconnaître leurs forfaits. Au demeurant, le dialogue politique n’est à cet égard aucunement constitutif d’une occasion d’exonérer à priori des hommes politiques des actes justiciables qui leur sont opposés» a ajouté le porte-parole principal du Rhdp qui avait à ses côtés le Directeur exécutif dudit parti, Adama Bictogo, vice-président de l’Assemblée nationale.

Pour finir, le ministre d’Etat Adjoumani Kouassi Kobenan a rappelé que le Rhdp prend à témoin, l’opinion publique nationale et internationale sur le manque de sérieux et de sincérité du PDCI RDA et du PPA CI, relativement au dialogue politique.

Le dialogue politique et la recherche de la paix,, des priorités de Ouattara

Il a en effet dénoncé avec force des insinuations malveillantes et des dérives d’une coalition funeste qui manœuvre inlassablement contre la vérité et l’œuvre de justice.

« Le RHDP rappelle que la justice n’est pas l’antithèse de la paix et du dialogue, que la poursuite du processus judiciaire doit se faire parallèlement au Dialogue politique en cours. Le Rhdp confirme que le dialogue et la consolidation de la paix restent des priorités pour le Président de la République qui ne ménage aucun effort pour l’heureux aboutissement du processus » a insisté le porte-parole principal.

Bertin MAMBO