Dialogue politique / Un soroïste dénonce : « On ne peut pas parler de dialogue et continuer à arrêter des cadres du GPS »

Publié le Modifié le
dialogue-politique-un-soroiste-denonce-on-ne-peut-pas-parler-de-dialogue-et-continuer-a-arreter-des-cadres-du-gps
Politique

L’annonce de la reprise du dialogue politique par les partis politiques de l’opposition suscite de plus en plus de réactions. Les membres du GPS (Générations et Peuples Solidaires) ne sont pas restés en marge de cette épisode, comme rapporté par le confrère de SOIR INFO.

Suite à l’arrestation de El Hadj Mamadou Traoré, le président du Congrès national des Soroïstes (CNDS), Hugues Lago a remis en cause le processus de réconciliation par le dialogue qui a été annoncé par les autorités politiques ivoiriennes.

Mettre fin aux arrestations pour une réconciliation véritable

« On ne peut pas parler de dialogue, de réconciliation et continuer encore à arrêter des cadres de la Générations et Peuples Solidaires (GPS). Il faut que ces arrestations s’arrêtent pour que nous puissions aller à la réconciliation véritable.  Ces arrestations ne sont pas de nature à rassurer nos militants sur leur sécurité, elles effraient nos militants », a‑t‑il observé.

Poursuivant, Hugues Lago a exprimé son indignation pour l’enlèvement de son compagnon de lutte dans la nuit du 14 janvier 2022. « Nous avons appris l’arrestation de El Hadj Traoré Mamadou, un des conseillers du président Guillaume Kigbafori Soro. Cette énième arrestation, nous a choqué », a décrié le président du Cnds.

Condamnation

Par conséquent, il a fermement condamné cette action qui, selon lui, est une obstruction à la liberté de l’opinion publique. « En tant que Soroïstes, nous condamnons cette manière de faire les choses, de faire la politique. Nous disons qu’il faut laisser les gens s’exprimer librement, il faut laisser les gens manifester, il faut laisser les gens dire ce qu’ils pensent. Ça ne sert rien de vouloir empêcher la liberté de l’opinion publique. Nous condamnons fermement l’arrestation de El Hadj Traoré Mamadou et nous demandons que le pouvoir puisse le libérer », a plaidé Hugues Lago.

Le seul membre de GPS à s’exprimer publiquement sur tous les sujets d’actualité et à dénoncer la politique du pouvoir RHDP

Rappelons que, dans un message publié sur les réseaux sociaux, le responsable de Communication de Guillaume Soro, Touré Moussa a également dénoncé « l’enlèvement de M.Traoré, membre  du Comité d’orientation et de coordination de GPS, cette nuit du 14 janvier 2022 à son domicile, à Abidjan ».

Pourtant, El Hadj Mamadou Traoré est le seul membre de GPS à s’exprimer publiquement sur tous les sujets d’actualité et à dénoncer la politique du pouvoir RHDP. Il avait œuvré pour la libération de son compagnon Ben Souk qui a été enlevé au Mali.

Mariam Coulibaly (Stg)

Vidéo