Simone Gbagbo réclame une nouvelle Constitution, un ministre de Ouattara avoue: « Je suis d’accord avec elle»

Publié le
simone-gbagbo-reclame-une-nouvelle-constitution-un-ministre-de-ouattara-avoue-je-suis-d-accord-avec-elle Le président Alassane Ouattara
Politique

Félix Miézan Anoblé, ministre de la promotion des PME, de l’Artisanat et de la Transformation du secteur informel a donné son point de vue sur la dernière sortie de l’ancienne Première Dame qui réclamait une nouvelle Constitution et une nouvelle Commission Électorale Indépendante (CEI).

Le ministre de la promotion des PME, de l’Artisanat et de la Transformation du secteur informel Félix Anoblé était l’invité de la tribune du journal, "Le Patriote" le 20 janvier 2022. Au cours de son intervention, il a répondu à Simone Ehivet épouse Gbagbo ex-première Dame de Côte d’Ivoire.

Ce que disait Simone Gbagbo

En effet, cette dernière a déclaré le 19 janvier dernier qu’il faut une nouvelle Constitution à la Côte d’Ivoire et une nouvelle commission électorale indépendante (CEI) afin d’éviter d’autres crises électorales dans le futur.

Pour Simone Gbagbo, l’actuelle Constitution est "confligène". Elle a même soutenu qu’il faudrait lancé un appel à candidature dans le recrutement de la personne qui présiderait la Commission Électorale Indépendante (CEI).

La position du ministre Félix Anoblé sur les questions soulevées par l’ex-première Dame

Quant à Félix Miézan Anoblé, il a fait remarquer que Simone Gbagbo n’a pas totalement tord. «Je suis d’accord avec elle d’accord avec, mais d’autre façon : Débarrassons-nous alors de cette histoire de CEI, redonnons l’organisation des élections à l’administration territoriale comme cela se fait dans les pays sérieux. L’Etat a formé des administrateurs chevronnés qui sont les préfets, les sous-préfets. Même s’ils ont des partis pris, ce sont les seuls qui savent souvent faire la part des choses entre les affaires de l’Etat, les affaires politiques et personnelles » a affirmé le ministre Félix Anoblé cité par le quotidien gouvernemental Fraternité Matin

 La réforme de la CEI n’est pas la panacée aux problèmes électoraux que vit la Côte d’Ivoire

Toutefois, prévient-il, il ne faudrait pas qu’on fasse une Constitution taillée à la mesure d’une personnalité ou d’un groupement politique. Le ministre de la promotion des PME, de l’Artisanat et de la Transformation du secteur informel d'Alassane Ouattara a révélé que la réforme de la CEI n’est pas la panacée aux problèmes électoraux que vit la Côte d’Ivoire.