Côte d'Ivoire

Modeste : Le maire Jean Louis Moulot (Grand Bassam) présente ses vœux au chef du village Nanan Konney Ahoua Simon

Publié le Modifié le
modeste-le-maire-jean-louis-moulot-grand-bassam-presente-ses-voeux-au-chef-du-village-nanan-konney-ahoua-simon Les représentants du maire Jean Louis Moulot ont posé avec sa Majesté Nanan Konney Ahoua Simon et la Reine-Mère
Politique

Le maire de Grand Bassam, Jean Louis Moulot, a envoyé une délégation conduite par le conseiller municipal Ouegnin Guy Daniel pour présenter ses vœux de nouvel an au chef du village de Modeste au cours de la cérémonie organisée, le dimanche 23 janvier 2022, par les populations dudit village.

Le village Modeste situé à quelques encablures de la ville de Grand Bassam a vécu, le dimanche 23 janvier 2022, une ambiance particulière, à l’occasion de la cérémonie de présentation des vœux de nouvel an au chef Nanan Konney Ahoua Simon, au palais royal. Outre les populations de ce village qui ont sacrifié à la tradition, le maire de la ville de Grand Bassam, Jean Louis Moulot, empêché, y a envoyé une délégation conduite par le conseiller municipal Ouegnin Guy Daniel pour lui souhaiter la bonne année.

La communauté villageoise présente ses vœux à sa Majesté

Dans son intervention, le président du comité d’organisation, Kimou Arsène, a laissé entendre que « Nanan Konney Ahoua Simon est une personne que nous aimons énormément ». Au nom de la communauté villageoise, Sophie Traoré, a présenté ses vœux à sa Majesté « qui se résument en une simple et glorieuse année 2022, de santé de fer, prospérité, longévité et succès ».

Nanan Konney Ahoua Simon a remis gratuitement des lots à une partie de la population

Elle a fait savoir que les populations tenaient à manifester leur « reconnaissance à sa Majesté Nanan Konney Ahoua Simon pour avoir remis des lots gratuitement à une bonne frange de sa population. Ce geste énorme devant l’éternel Tout-Puissant restera gravé à jamais dans l’histoire de Modeste. Puisse Dieu accorder la force à notre chef pour que l’autre frange restante puisse en bénéficier ». Pour terminer, elle a souligné que la population sait compter sur sa Majesté « pour continuer d’assurer le développement social et économique de ce village dans l’union ».

Avant l’intervention du représentant du maire Jean Louis Moulot, son chef de cabinet a précisé que le maire a adressé un courrier à ‘’son frère’’, Nanan Konney, pour lui dire qu’il vient à la cérémonie. Malheureusement, pour des contraintes, il n’a pas pu être là ». A sa suite, le conseiller municipal, Ouegnin Guy Daniel, a présenté les excuses du maire empêché à son « jeune frère ». « Mais, ce n’est que partie remise », a-t-il dit.

<< Il m'a dit qu'il sera toujours avec vous, main dans la main >>

Et M. Ouegnin de poursuivre : « En venant ici, il m’a chargé de vous dire que c’est la fin de l’année, il faudrait qu’il passe pour vous présenter les vœux de santé, prospérité et de bonheur. Que cette nouvelle année 2022 soit riche en projets familiaux, c’est-à-dire qu’il faut qu’il y ait la paix à Modeste, soit riche en développement parce que Modeste peut apporter beaucoup non seulement pour Bassam, mais pour la région du Sud-Comoé. Il m’a dit qu’il sera toujours avec vous, la main dans la main ».

Pour terminer, il a annoncé les présents du maire Jean Louis Moulot composés de 6 bouteilles de liqueur, 100 calendriers et la somme de 300 000 francs cfa repartie comme suit : 200 000 pour le chef, 50 000 pour les jeunes et 50 000 pour les femmes.

L’occasion était belle pour les populations de faire des doléances, relativement à la construction d’un centre de santé, d’un marché moderne et d’une autre école primaire voire un collège. L’électrification et le branchement pour l’adduction d’eau potable font partie de ces doléances.

Une fois n’est pas coutume, Nanan Konney Ahoua Simon, a pris publiquement la parole pour remercier la population de Modeste et lui présenter ses vœux. Il a rappelé qu’après l’indépendance politique, les populations veulent désormais le développement et l’indépendance économique. Poursuivant, il a traduit ses remerciements au maire. « Nous croyons en lui lorsqu’il dit qu’il va réaliser ce qu’il a promis », a-t-il assuré.

Nanan Konney Ahoua Simon qui parle couramment la langue de Shakespeare que celle de Molière a rappelé qu’il a bénéficié d’une bourse d’étude de l’Etat de Côte d’Ivoire pour poursuivre ses études supérieures en Grande Bretagne, sous le président Felix Houphouët Boigny.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.