Limitation d'âge/ Élections présidentielles : Assalé Tiémoko ne déposera pas sa loi, voici ses explications   

Publié le Modifié le
limitation-d-age-elections-presidentielles-assale-tiemoko-ne-deposera-pas-sa-loi-voici-ses-explications La proposition de loi sur la limitation d'âge reportée
Politique

Annoncé pour la session parlementaire prochaine, le projet de loi sur la limitation d'âge pour les élections présidentielles ne sera pas possible. Voici les raisons avancées par l'initiateur le député-maire de Tiassalé Assalé Tiémoko.

La proposition de loi, sur la limitation d’âge à la candidature pour les élections présidentielles et la réforme du code électoral, du député Maire Assalé Tiémoko est reporté à une date ultérieure. Pourtant attendue, à la session parlementaire prochaine par la population pour se faire une petite idée de cette loi, elle devra encore patienter.

 Il a juste décidé, tenant compte de certaines réalités et de certaines inquiétudes qu'il faut prendre en compte et, en attendant de finir les consultations, de procéder en deux temps avec deux calendriers

« Faire à la rentrée parlementaire prochaine du 1er avril 2022 de déposer une proposition de loi, qui a deux parties. Une partie qui concerne le code électoral et l’autre partie qui concerne la constitution, notamment la question de la limitation de l’âge à la présidentielle. » a déclaré Assalé.

Mais où en sommes-nous avec le projet ? Le Maire de Tiassalé rassure « le projet est en termes de rédaction. Il est en cours. Mais c’est seulement le timing qui a redifféré. Le projet est toujours dans le tuyau » a-t-il avancé.

Selon son service de communication, le député n’a pas renoncé au projet. « Il a juste décidé, tenant compte de certaines réalités et de certaines inquiétudes qu'il faut prendre en compte et, en attendant de finir les consultations, de procéder en deux temps avec deux calendriers ».

Les assurances du député

« Le Député Assalé Tiémoko voudrait rassurer les Ivoiriens sur sa volonté de contribuer efficacement à l'avènement d'une nouvelle classe politique, à une prise de conscience collective, à une nouvelle façon de faire la politique.

Le Député voudrait également dire aux Ivoiriens que le temps est venu de poser l'intérêt du pays comme valeur suprême et les intérêts des individus comme norme inférieure.

C'est à ce prix que chaque Ivoirien pourra se projeter dans un avenir moins stressant et moins sombre pour lui-même et pour ses enfants. »

Les attentes de la population

Outre la limitation d’âge à la présidentielle, la population attend des propositions de lois sur la limitation des postes. Il faudra interdire, à un seul individu de se présenter à deux postes électifs. Aussi, voter une loi pour éviter la désertion des enseignants vers les bureaux administratifs… telles sont les attentes de la population.

Carlos DOGBA