Côte d'Ivoire

"Le FPI ne nouera d'alliance ni tactique, ni stratégique avec le PPA-CI de Laurent Gbagbo"

Publié le Modifié le
le-fpi-ne-nouera-d-alliance-ni-tactique-ni-strategique-avec-le-ppa-ci-de-laurent-gbagbo Au FPI, l'hypothèse d'une alliance avec le PPA-Ci de Laurent Gbagbo n'est pour l'heure par à l'ordre du jour
Politique

Au front populaire ivoirien (FPI), l’on semble avoir tourné définitivement la page Laurent Gbagbo. Le parti de l’ex-Premier ministre ivoirien Pascal Affi N’guessan s’attèle depuis les résolutions de son congrès extraordinaire du 13 novembre dernier à remobiliser ses bases dans la perspective des futures batailles électorales.

Selon Alfred Guemene, l'un des collaborateurs de Pascal Affi N'guessan, des alliances sont envisagées avec d’autres formations politiques ivoiriennes, mais certainement pas avec le parti des peuples africains-Côte d’Ivoire, le nouvel instrument politique de Laurent Gbagbo. Le vice-président du parti à la rose a fait cette précision dans une récente publication partagée sur les réseaux sociaux.

Le FPI est prêt à s'allier à toute formation politique, y compris le Rhdp

« Que cela soit clair pour tous. Conformément à la résolution du 6e congrès extraordinaire du 13 novembre 2021, et fidèle à sa volonté jamais dissimulée de réconciliation et de paix, le FPI est prêt à s'allier à toute formation politique, y compris le RHDP. Pour autant, le FPI ne nouera pas d'alliance ni tactique, ni stratégique avec le PPA-CI de Laurent Gbagbo. C'est trop tôt pour envisager une telle perspective que rien ne pourrait justifier », a déclaré le collaborateur de Pascal Affi N’guessan.

"laissons Affi avec l’enveloppe qu’il détient. Nous allons baptiser le FPI autrement"

Entre ces ex-compagnons de lutte, le divorce est définitivement consommé depuis le  9 août dernier.  Face aux militants de la dissidence du FPI réunie en comité central, l'ex-pensionnaire de la prison de Scheveningen, rentré en Côte d'Ivoire deux moins plus tôt, avait solennellement annoncé sa décision de  rompre avec Pascal Affi N'guessan, son ancien Premier ministre avec qui il se disputait la présidence du parti.

 « Aujourd’hui, je suis revenu de prison, il nous faut avancer. Je propose : laissons Affi avec l’enveloppe qu’il détient. Nous allons baptiser le FPI autrement. Nous allons continuer à lutter. Le FPI, c’est nous. Nous allons changer de nom. C’est tout », déclarait-il à la tribune du Palais de la Culture, lors d’un comité central de la dissidence du FPI.

Ce que nous leur souhaitons de tout cœur, c'est l'effectivité de la métabolisation de la refondation sociétale promise au peuple par Laurent Gbagbo

Laurent qui a depuis lors qui a depuis lors crée un nouveau parti baptisé Parti des peuples africains-Côte d'Ivoire mobilise à fond pour l’implantation de son nouvel instrument sur l’échiquier politique.

Nous préférons laisser nos cousins du PPA-CI exalter librement ...

Chose qui ne semble évidemment pas ébranler l’ex- Premier ministre et ses collaborateurs, eux qui apprécient cette rupture comme "une libération". Pour l’instant, souligne Alfred Guemene : « Nous préférons laisser nos cousins du PPA-CI exalter librement la division et l'autocratie qui ont exclusivement sous-tendu la rupture salutaire du 9 août dernier. Ce que nous leur souhaitons de tout cœur, c'est l'effectivité de la métabolisation de la refondation sociétale promise au peuple par Laurent Gbagbo ».

Et de rappeler : « Évidemment, cette position de principe ne peut nous empêcher d'entretenir des relations normales de partis avec le PPA-CI à qui nous avons d'ailleurs récemment présenté nos condoléances suite au décès de l'ex-ministre Alphonse Douaty, membre de la direction du parti crépusculaire. »

RK