Côte d’Ivoire : 225 réfugiés sont rentrés du Ghana, jeudi, voici ce qu’ils réclament au gouvernement

Publié le Modifié le
cote-d-ivoire-225-refugies-sont-rentres-du-ghana-jeudi-voici-ce-qu-ils-reclament-au-gouvernement les réfugiés de retour en Côte d'Ivoire
Politique

Six cars transportant des exilés ivoiriens ont quitté le Ghana ce jeudi 3 mars 2022 dans la matinée. Après plusieurs heurs de route, ces ivoiriens sont arrivés à Abidjan. Ils ont été conduits au centre pilote de Port-Bouët.

Sur 329 réfugiés attendus, c’est finalement 225 personnes qui ont foulé le sol ivoirien ce jeudi 3 mars 2022. Ces désormais ex-exilés ont été conduits directement au centre pilote de Port-Bouët, la première commune d’Abidjan en venant du côté sud.

Les exilés expriment leurs attentes aux autorités ivoiriennes

Ces réfugiés venus du Ghana ont été accueillis par les autorités ivoiriennes, notamment le directeur d'Aide et d'Assistance aux Réfugiés et Apatrides (DAARA), l’ambassadeur François Tobokoué, le député maire de Port-Bouët Dr Emmmou Sylvestre, Ariane Kampingwé du Hcr, etc. Lors de la cérémonie d’accueil qui a eu lieu dans la soirée de ce même jeudi 3 mars 2022, le porte-parole des exilés Serges Alain Guéya a remercié les autorités ghanéennes pour leur hospitalité.

Il a ensuite exprimé sa gratitude au gouvernement ivoirien qui a facilité leur retour avant de poser les vrais problèmes qu’ils devront affronter. « On remercie le président Alassane Ouattara qui a permis qu’on soit là. Si nous sommes venus, c’est dans le cadre de la réconciliation nationale et participer à la cohésion sociale. Nous sommes heureux d’être là.

On ne sait même pas où on va dormir. C’est ça notre problème.

Mais il y a certains parmi nous qui ont perdu leur emploi et qui doivent être réintégrés. C’est notre doléance que nous adressons au président. On ne sait même pas où on va dormir. C’est ça notre problème. Si le président a voulu qu’on rentre, c’est qu’il a une solution pour nous» a déclaré le porte-parole Serges Alain Guéya.

Les assurances de la DAARA

Le premier responsable de la Direction d'Aide et d'Assistance aux Réfugiés et Apatrides (DAARA), Son Excellence François Tobokoué a pris la parole pour souhaiter une fois de plus la bienvenue à ces Ivoiriens avant de les rassurer. «On ne vous laissera pas tomber. Ce qui est important aujourd’hui, c’est votre accueil» a-t-il affirmé. Il a par ailleurs ajouté que des structures ont été mises en place par le gouvernement pour faciliter l’insertion socioprofessionnelle et socioéconomique des ex-exilés.