Côte d’Ivoire : Retour de 225 réfugiés du Ghana jeudi, révélations sur ce qu’ils ont reçu comme argent

Publié le Modifié le
cote-d-ivoire-retour-de-225-refugies-du-ghana-jeudi-revelations-sur-ce-qu-ils-ont-recu-comme-argent Les ex-exilés au centre pilote de Port-Bouët
Politique

Des réfugiés ivoiriens, au nombre de 225 ont foulé à nouveau le sol ivoirien dans la journée du jeudi 3 mars 2022. Avant de regagner leur famille respective, voici ce qu’ils ont perçu de la part du gouvernement ivoirien.

Tous les Ivoiriens qui ont quitté leur pays lors de la crise post-électorale de 2010-2011 perdront, à partir du 30 juin 2022, leur statut de réfugiés. Le gouvernement ivoirien met tout en œuvre pour faciliter leur retour. Dans ce cadre que 225 exilés ont quitté le Ghana le 3 mars 2022. Ils ont été accueillis au centre pilote de Port-Bouët, dans le sud d’Abidjan.

305 mille par ex-réfugiés

Tard dans la soirée de ce même jeudi 3 mars 2022, ils ont reçu l’aide financière promise le gouvernement et le Haut Commissariat aux Réfugiés (Hcr). Les ex-réfugiés ont reçu chacun la somme de 305 mille. Selon les autorités ivoiriennes, cette somme vise à leur permettre de se prendre en charge.

Ce qu’on nous a donné ne nous convient pas

Pendant la nuit, certains ex-exilés ont reçu des seaux, des nattes, des vêtements, des vivres etc. Quelques uns d’entre eux soutiennent la prime d'encouragement au retour au pays n'est pas suffisant. «Écoutez, ce qu’on nous a donné ne nous convient pas. Après dix ans hors du pays à cause de la guerre, on rentre et c’est seulement 305 mille qu’on nous a donné.

Moi, je voulais prendre ça pour louer une maison dans un quartier modeste mais on me dit que les choses ont changé derrière nous et que les loyers de maison et les cautions sont très élevés. Vraiment, qui va nous venir en aide» regrette un ex-réfugié qui a insisté pour garder l’anonymat.

D’autres vagues de réfugiés attendues les semaines à venir

Il faut savoir que le contingent qui est rentré ce 3 mars 2022 est la première vague. D’autres suivront faut savoir la direction d'Aide et d'Assistance aux Réfugiés et Apatrides (DAARA).  Ces différentes opérations de rapatriement volontaire sont pilotées par le Haut Commissariat aux Réfugiés (Hcr), le Daara et le Ghana Refugee Board.