Politique : Pour la première fois, Henriette Bédié adresse un important message à Ouattara et son gouvernement

Publié le Modifié le
politique-pour-la-premiere-fois-henriette-bedie-adresse-un-important-message-a-ouattara-et-son-gouvernement Henriette Konan Bédié, épouse du président Henri Konan Bédié
Politique

L’épouse du président Henri Konan Bédié a célébré la journée internationale des droits de la femme le 8 mars 2022 en compagnie de plusieurs centaines de femmes. Elle a prononcé un discours dans lequel elle invite le président Ouattara à mettre un terme à la cherté de la vie.

Chaque année, le monde entier célèbre la journée internationale des droits de la femme. Pour cette édition, l’ancienne Première dame Henriette Konan Bédié a convié ses «sœurs» à sa résidence de Cocody pour communier.

L'épouse du président Bédié appelle à une grande représentation des femmes dans les Institutions

Durant son intervention, l’épouse du président du PDCI-RDA n’a pas hésité à dénoncer la misère que traversent les femmes ivoiriennes en général et les commerçantes en particulier. « A l’heure du bilan à mi-parcours, sommes-nous satisfaites? Difficile d’y répondre avec assurance tellement le bilan reste mitigé. Certes, des progrès ont été enregistrés par endroits, mais cela reste insuffisant.

En effet, nous continuons malheureusement d'enregistrer les mutilations génitales, les mariages précoces, la sous-représentation des femmes dans les Institutions de la république, etc» a déploré Henriette Bédié.

Ouattara et son gouvernement interpellés

Elle a eu des mots de réconfort pour ses hôtes. La présidente de l’Ong Servir a par ailleurs fait remarquer que la situation de pauvreté que vivent les Ivoiriens est due à la crise de Covid-19 et la cherté de la vie. Elle a donc interpelé les dirigeants ivoirien à commencer par le chef de l'Etat Alassane. «Je saisis cette occasion pour sensibiliser les dirigeants en vue de trouver des solutions rapides et durables pour éradiquer ce fléau, qu’est la vie chère» a lancé  l’ancienne Première Dame Henriette Konan Bédié .

Le 8 mars n’est pas une simple date du calendrier

Pour un avenir meilleur, explique Henriette Bédié, il faudrait rechercher un équilibre entre le genre, l’équité sociale et le changement climatique. Selon elle, cet objectif peut être atteint si les femmes jouent leur rôle. « Les femmes sont des actrices incontournables dans l’élaboration des stratégies de développement durable de nos nations.

Aussi, est-il important de rappeler que le 8 mars n’est pas une simple date du calendrier, mais un événement historique pour l’humanité, car elle marque le fruit d’une longue lutte de gent féminin pour être reconnue comme un être égale en droit à l’homme» a clamé Henriette Bédié.