An 1 du décès d’Hamed Bakayoko : Son ex-directeur de cabinet fait des révélations sur ses rapports conflictuels avec Alassane Ouattara

Publié le
an-1-du-deces-d-hamed-bakayoko-son-ex-directeur-de-cabinet-fait-des-revelations-sur-ses-rapports-conflictuels-avec-alassane-ouattara Feu Hamed Bakayoko, ex-premier ministre de Côte d'Ivoire
Politique

L’ex-préfet d’Abidjan Vincent Toh Bi, a occupé la fonction de directeur de cabinet d’Hamed Bakayoko quand celui-ci était encore ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur. Il fait des révélations sur son ancien patron dont le monde entier célèbre ce 10 mars le premier anniversaire de sa disparition

Les relations entre Hamed Bakayoko et le Président de la République n’ont pas toujours été calmes et douces. Il y a eu des accrochages. Quand j’ai intégré le Cabinet d’Hamed Bakayoko, J’ai fait la remarque qu’il n’était presque jamais en retard à un Conseil des Ministres et jamais en retard à une réunion avec le Président de la République. Un incident avec le Président de la République est à l’origine de cette ponctualité…forcée.

Les motifs de cette ponctualité aux rencontre avec le président Ouattara

Un jour de 2007, il y avait une réunion du RDR (Rassemblement des Républicains) à la Rue Lepic. Suite aux différents Accords de Paix consécutivement à la crise militaro-politique de 2002, un Gouvernement consensuel avait été mis en place. Hamed Bakayoko avait été nommé Ministre des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) en 2003.

Les partis politiques préparaient les élections

Il était l’un des représentants du RDR dans ce Gouvernement qui regroupait toutes les principales forces politiques et militaires. Alassane Ouattara, était l’un des leaders de l’Opposition, Président du RDR, à l’époque en alliance depuis 2005 avec le PDCI (Parti Démocratique de Côte d’Ivoire) du Président Henri Konan Bédié. Les personnalités politiques préparaient ardemment les élections qui allaient de report en report, dans un pays divisé, au propre comme au figuré.

Alassane Ouattara revenu en Côte d’Ivoire après une période d’exil multipliait les réunions et activités de son Parti en vue des élections. La Rue Lepic (où se trouve le siège du RDR jusqu’à ce jour) ne désemplissait pas. Le Président du Parti y allait fréquemment. Cependant, le Président avait remarqué que certains de ses cadres étaient toujours en retard aux réunions qu’il convoquait. Il en avait fait la remarque quelques fois en passant.

Ouattara fâché exige la fermeture de la salle de la réunion

Un après-midi de 2007, le Président du Parti RDR d’alors, Alassane Ouattara, arrive à l’heure comme toujours pour une énième réunion qu’il avait convoquée. Il constate encore que certains hauts cadres du Parti ne sont pas présents. Il s’installe dans la salle de réunion et exige que la porte de la salle de réunion soit fermée à clé et que personne n’y entre jusqu’à la fin de la réunion.Hamed Bakayoko arrive quelques minutes plus tard. Il essaie de toucher le poignet de la porte. Les gardes d’ordinaire si sympathiques avec lui le lui interdisent.

Hamed Bakayoko est embarrassé. Il ne comprend pas

« Pourquoi ? » demande-t-il, comme lui il doit toujours avoir une explication à tout. « C’est une instruction du Président », lui répondent les gardes. « Ah bon ? C’est le Président qui a dit ça ? Donc je fais quoi ? ». Bien sûr, personne ne lui répond.

Hamed Bakayoko est embarrassé. Il ne comprend pas. C’est la première fois que le Président le traite ainsi. Mais il sait bien que mal lui en coûtera s’il outrepasse l’ordre du Président du Parti. Il rôde, prend son téléphone, essaie d’appeler mais se ravise.

Puis il demande à l’un des gardes du Président de lui céder sa chaise. Il prend le siège et l’installe devant la porte fermée de la salle de réunion, au milieu des autres gardes du Président. Un Ministre de la République refoulé d’une réunion pour cause de retard, c’est intéressant comme situation. S’en suivent de longues heures de torture.

 La leçon de Ouattara est passée et Hambak est devenu assidu et pointilleux

Les réunions politiques, c’est connu, sont toujours longues. Difficile de savoir à quelle heure elles se terminent puisque différents sujets s’y invitent. Hamed Bakayoko est assis au milieu des gardes. Il ne peut partir nulle part, cela aggraverait son cas. Costaud, comme il est, on le prendrait pour l’un deux, à la différence de la qualité du costume.

 Hamed avance vers lui et bredouille des mots d’excuse, essaie d’expliquer les raisons de son retard

On ne part pas à une réunion avec le Président du Parti avec un costume négligé et surtout pas Hamed Bakayoko, qui aime s’habiller. Au bout de plusieurs heures de supplice, la porte de la salle de réunion s’ouvre. Le Président est le premier à sortir. Hamed avance vers lui et bredouille des mots d’excuse, essaie d’expliquer les raisons de son retard. Mais le Président regarde ailleurs, parle à quelques cadres du Parti, puis quitte la Rue Lepic.

Depuis ce jour de 2007 jusqu’à son décès le 10 Mars 2021, Hamed Bakayoko n’a plus jamais été en retard à une rencontre où se trouve le Président ...... (Suite dans HAMED BAKAYOKO: UNE ÉTOILE DANS LA NUIT).