PPA-CI / Josué Djatchi (candidat à la présidence de la ligue des jeunes) : «Le PPA-CI a besoin de garçon pour aborder tous ces chantiers» (Interview)

Publié le Modifié le
ppa-ci-josue-djatchi-candidat-a-la-presidence-de-la-ligue-des-jeunes-le-ppa-ci-a-besoin-de-garcon-pour-aborder-tous-ces-chantiers-interview Le candidat Josué Djatchi se confie à Linfodrome
Politique

Josué Djatchi est l’ex-secrétaire à l’organisation de l’ex-fédération Jfpi de Cocody. Aujourd’hui, il est candidat à la présidence de la ligue des jeunes du parti des peuples Africains -Côte d’Ivoire (Ppa-Ci). Dans cette interview, il lève un coin de voile sur ses ambitions et les actions à mener pour redynamiser le parti cher à Laurent Gbagbo.

Pouvez-vous donner les motivations de votre candidature?

Je voudrais d'entrée de jeu, remercier la presse en général et vous en particulier pour le travail important que vous faites. Vous servez le pays de votre façon et c'est salutaire. Mes motivations? Le pourquoi de ma candidature à l'élection du président de la ligue des jeunes du PPA-CI. D'abord il faut observer qu'au PPA-CI, pour militer à la Ligue des jeunes, il faut avoir 17 ans au moins et 35 ans au plus.

En ce qui concerne les critères d'éligibilité d'un candidat à un poste électif au niveau de la jeunesse, l'âge requis au dépôt de la candidature est de 31 ans maximum. Et quand je regarde autour de moi, si je ne suis pas candidat à cette élection de la ligue des jeunes du PPA-CI, est-ce que les gens me le pardonneront? Si je ne suis pas candidat, ce sera une forme de trahison que l'Histoire ne me pardonnera pas.

Au delà de cet aspect de «trahison» que vous évoquiez, dites-nous concrètement, à quoi répond votre candidature?

Ma candidature répond aux besoins du moment. Le contexte sociopolitique en interne est favorable pour que je sois candidat, il faut le noter. Cette candidature vient pour accomplir un devoir moral. En tant que contemporain et actif dans l'histoire politique au cours de ces 7 dernières années, ce qui serait illogique, c'est de ne pas être candidat, c'est que je ne pas saisir l'opportunité. Mes collaborateurs me le reprocheront parce que pas mal de gens m'observent, ils m'attendent et ils espèrent en moi. Je suis candidat pour amener à la politique les jeunes de Côte d'Ivoire dont l'âge oscille entre 17 et 35 ans.

En quoi faisant par exemple?

En les recrutant, en les reconvertissant, en leur donnant une éducation politique et idéologique. Nous voulons les former à plus de responsabilités, les mettre en ordre mais aussi et surtout défendre leurs intérêts partout où besoin sera. Je suis candidat parce que le PPA-CI est un grand parti et il a besoin des hommes comme moi là où il faut pour faire ce qu'il faut. Je suis candidat pour aborder avec une équipe de jeunes dynamiques et la direction du PPA-CI les problèmes qui minent notre société, pour apporter dans la mesure de nos possibilités des réponses qu'il faut aux questions des ivoiriens.

Le candidat Djatchi veut un parti fort capable de remporter les futures joutes électorales

Bientôt, je veux dire qu’en 2023 il y aura les élections municipales et régionales et la présidentielle en 2025. Le PPA-CI a besoin de garçon pour aborder tous ces chantiers. Voici de manière succincte ce que je peux dire sur les motivations de ma candidature à cette élection du président de la Ligue des jeunes du PPA-CI. Quand la campagne sera lancée, je vous réserve beaucoup de surprises agréables.

Vous soutenez avoir sept (7) ans de militantisme. Pensez-vous qu’en sept ans, vous avez acquis l’expérience nécessaire pour diriger la Ligue des jeunes au niveau national ?

Est-ce que 7ans seraient suffisants pour prétendre à une responsabilité si importante comme le poste de président de la Ligue des jeunes du PPA-CI? J'ai seulement envie de citer cet adage qui dit «aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre d'années». Pendant ces 7 ans, j'ai eu le privilège de pratiquer le terrain et de me frotter à la réalité politique. J'ai donc cumulé une riche expérience en terme de militantisme politique et de gestion des biens et des personnes parce que mon engagement a toujours été sincère.

Et ce que je retiens c'est que ces années auront été la période qui m'a attirée le plus d'ennuis dans ma vie mais riches en souvenirs. Faire la politique en Afrique, n'est pas chose aisée. Mais, au bout de la troisième année de mon engagement, j'ai pris goût à travailler dans la difficulté. Même si en politique on a besoin de tout le monde, mais il faut avoir un minimum de courage pour s'engager véritablement.

Les fainéants ont peu de chance de s'en sortir dans le milieu politique. Vous comprendrez pourquoi beaucoup de gens trahissent leurs camarades au front, dans le feu de l'action, parce que ces derniers n'auront pas suffisamment mesurés l'ampleur et les risques de leur engagement. C'est évident qu'à la première difficulté, soit ils trahiront ou soit il ruseront.

Êtes-vous en train de nous dire que vous êtes prêt à tout donner pour la cause du PPA-CI?

Bien entendu! Aujourd'hui, grâce à mon engagement politique, je ne recule devant rien et personne, mais, je respecte tout le monde et je suis discipliné. Je suis un militant convaincu et convaincant parce que j'ai inspiré  plusieurs jeunes qui sont venus à la politique par moi. Aussi, faut-il que je sois rassembleur pour réussir la mission. Parce que le PPA-CI est un parti de rassemblement à l'origine. Le président Laurent Gbagbo a appelé tous les partis de la gauche à un plus grand rassemblement.

Je travaillerai à ce que le militant du FPI d'hier épouse les idéaux du PPA-CI

 Le PPA-CI ce n'est pas le FPI qui a changé de nom, mais c'est la conjugaison de plusieurs forces. Donc j'intègre cette question dans mes préoccupations et j'en fais l'une de mes priorités. Je travaillerai à ce que le militant du FPI d'hier, de R2P d'hier, de l'UNG d'hier, épouse les idéaux du PPA-CI. Ça aussi c'est très important pour moi. Ma conviction devrait suffire pour faire valoir mes ambitions.

Quelles sont vos chances dans cette bataille pour l’élection du président de la ligue des jeunes?

Mes chances pour être choisi par les jeunes dont l'âge est compris entre 17 et 35 ans pour les représenter, pour être leur président? J'avoue c'est une grande question. Première, je compte sur Dieu. Deuxièmement, je compte sur les électeurs, sur tous les congressistes. Je sais que comme moi, ils recherchent l'intérêt supérieur du parti et non celui d'un individu. Je les sais très intelligents, ils feront le choix de la raison. Troisièmement, ma chance pour gagner cette élection est que le PPA-CI est un parti démocratique, respectueux des textes et de la norme à l'image de son président. Pour dire que je compte sur l'impartialité de l'organe qui arbitre les élections au PPA-CI. En somme, j'en appelle au soutien de tous!

Peut-on avoir une idée des différentes actions à mener lorsque vous serez élu? Quel est votre projet de société?

Mon projet de société ? C'est pas encore la campagne. Je ferai le grand déballage à la campagne. Mais, ce qu'il faut retenir c'est que j'ai effectivement un projet que j'ai intitulé "Boussole juvénile : propositions pour diriger la Ligue des jeunes du PPA-CI". Merci.