Politique : Après Laurent Gbagbo, les autorités ghanéennes interdisent à Simone d'effectuer des visites dans les camps de réfugiés

Publié le Modifié le
politique-apres-laurent-gbagbo-les-autorites-ghaneennes-interdisent-a-simone-d-effectuer-des-visites-dans-les-camps-de-refugies Simone Ehivet Gbagbo, ex-Première Dame de Côte d'Ivoire
Politique

L’ancienne première dame de Côte d’Ivoire Simone Ehivet Gbagbo séjournera à Accra du 30 mars au 4 avril 2022. Malheureusement, elle pourra pas se rendre dans les camps de réfugiés à cause d’une restriction de l’Etat ghanéen.

La marraine du Mouvement des Générations Capables Simone Gbagbo s’est envolée ce mercredi 23 mars 2022 pour la République Démocratique du Congo (RDC). Après cela, elle se rendra au Ghana du 30 mars au 4 avril 2022.

Son rêve brisé

Lors des préparatifs de ces différents déplacements, l’ex-première Dame aurait émis son vœu de rendre visite aux ivoiriens qui vivent dans les camps de réfugiés. A défaut de les visiter tous, elle avait souhaiter visiter au moins un camp, histoire de s’imprégner des conditions de vie de ces compatriotes vivant au Ghana depuis la crise post-électorale de 2010-2011. Malheureusement, son rêve ne deviendra pas réalité car les autorités ghanéennes ne veulent pas d’hommes politiques dans les différents apprend-on d’une source très introduite auprès du Ghana Refugee Board (équivalent du Hcr en Côte d’Ivoire).

Même Gbagbo n’a pas été autorisé à visiter les camps de réfugiés

Plusieurs autres sources corroborent cette version du Ghana Refugee Board. « Ça n’a rien de personnel. Ce n’est pas parce que c’est Simone Gbagbo qu’on ne veut pas qu’elle vienne dans les camps de réfugiés. Non, c’est faux. C’est une disposition qui a été prise par les autorités ghanéennes.

C’est à cause de cette même disposition que l'ancien président Laurent Gbagbo n’a pas été autorisé à se rendre dans les camps de réfugiés dans il est venu ici en décembre dernier. Les gens qui voulaient voir se sont déplacés pour aller le voir à Accra. Les autorités ghanéennes ont demandé aux réfugiés qui veulent recevoir des leaders politiques de le faire en dehors du Ghana» précise une source.

 Premier voyage de Simone Gbagbo au pays de Kwame Nkrumah

Notre informateur ajoute que durant leur exil, les cadres pro-Gbagbo n’étaient pas admis aux camps sans trop entrer dans les détails. Pour finir, il faut savoir que c’est le premier déplacement de Simone Gbagbo au Ghana depuis sa sortie de prison en août 2018.