Après Guiglo, des têtes couronnées de Duékoué se dressent contre l’arrivée de Gbagbo

Publié le Modifié le
apres-guiglo-des-tetes-couronnees-de-duekoue-se-dressent-contre-l-arrivee-de-gbagbo L'ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo, est attendu dans l'ouest de la Côte d'Ivoire
Politique

La visite annoncée de Laurent Gbagbo dans l’ouest de la Côte d’Ivoire ne fait pas l’unanimité au sein de la chefferie traditionnelle du peuple wê originaire des régions du Guémon et du Cavally.

Des voix discordantes continuent de s’élever pour protester contre la visite de compassion que compte effectuer Laurent Gbagbo dans les régions du Guémon et du Cavally. Moins d’une semaine après, Koulaye Emmanuel, chef de terre de la ville de Guiglo, Patrice Goué chef du canton Zibia, dans le département de Bangolo vient également de donner de la voix.

Les têtes couronnées pas informées


Dans sa déclaration dont Linfodrome a reçu copie, il s’insurge contre le fait que les têtes couronnées n’aient pas été officiellement informés de l’arrivée de l’ex-chef de l’Etat dans leur région.  «  Nous condamnons avec la plus grande fermeté cette façon de faire. J’ose croire que l’ancien président n’a pas bien été informé, parce que ce que cette région est habitée par des populations qui sont guidés par des chefs », s’est-il insurgé.  « Il aurait fallu par courtoisie que nous, les chefs, qui représente ces populations soyons informés de cette démarche pour qu’ensemble, nous lui réservions un accueil digne de son rang pour les fonctions qu’il a occupées antérieurement », a regretté le chef Patrice Goué.

Si l’ex-chef d’Etat s’entête à venir, ce sera une grosse maladresse. Et surtout un manque de respect pour la mémoire de notre chef 

Évoquant le deuil qui frappe le peuple Wê, avec le décès du chef Guéï Vleï Vincent, dont les préparatifs des obsèques se déroulent actuellement, le chef du canton Zibia indique qu’effectuer une visite dans la région dans de telles circonstances serait « une grosse maladresse ».

''Cher frère Laurent Gbagbo, tes collaborateurs ne t’ont pas dit la vérité''


« C’est pourquoi nous demandons à Laurent Gbagbo, s’il veut vraiment entreprendre ce voyage, de surseoir à cette visite parce que nous sommes en deuil. Le garant de nos traditions vient de nous quitter. Nous pleurons notre chef. Nous souhaitons que sa mémoire soit respectée au même titre de celle et de ceux pour lesquels Gbagbo veut faire cette visite.  Si l’ex-chef d’Etat s’entête à venir, ce sera une grosse maladresse. Et surtout un manque de respect pour la mémoire de notre chef », a-t-il fait savoir.

  Avant de s’adresser à l’ex-chef d’Etat.  « Cher frère Laurent Gbagbo, tes collaborateurs ne t’ont pas dit la vérité. Nous ne voulons pas que vous portiez le chapeau de leur dérive. Si vous venez dans ces conditions, le chef de terre n’implorera pas les mânes, parce que n’ayant pas la caution des garants de la tradition », a-t-il prévenu. La visite de Laurent Gbagbo, faut-il le rappeler, est prévue du 7 au 10 avril prochain dans les villes de Duékoué et de Guiglo, chef-lieu des régions du Guémon et du Cavally.