Visite de Gbagbo dans l’ouest : l'ambiance à Duékoué Carrefour à quelques heures de l’arrivée de l’ex-président  

Publié le Modifié le
visite-de-gbagbo-dans-l-ouest-l-ambiance-a-duekoue-carrefour-a-quelques-heures-de-l-arrivee-de-l-ex-president Duékoué Carrefour se prepare à reserver un accueil chaleureux à Laurent Gbagbo
Politique

Les populations dans toutes leurs composantes se mobilisent pour réserver un accueil des plus chaleureux à l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo, en visite de compassion dans les régions du Cavally et du Guémon.

Ici, la mobilisation est plus visible plus que partout ailleurs. Duékoué carrefour, village d’environ 10 000 habitants qui a payé l’un des plus lourds tributs de la crise post-électorale de 2010-2011 se prépare à réserver un accueil des plus chaleureux à l’ancien président ivoirien.

L'émotion est grande mais...


L’émotion se fait sentir. Le mercure monte à quelques heures de la visite sur leur terre de l’enfant prodigue. Dix ans après les événements malheureux de la crise militaro politique qui ont fait plus de 3000 morts selon un bilan officiel des nations unies, la popularité de l’ex-président n’a souffert d’aucun préjudice.

« Il est normal que notre frère, notre papa viennent nous voir, après 10 ans d’absence. Nous nous préparons à l’accueillir de façon mémorable », s’exclame un habitant du village rencontré tôt ce jeudi matin. L’ambiance en elle-même est emplie de joie et de tristesse. Par endroit, ce sont des cris de joie, à certains lieux des pleurs.

Le triste souvenir des proches massacrés lors de cette crise meurtrière demeure encore dans les mémoires. Pour autant tous semblent indiqué avoir tourné la page de ces évènements malheureux. Il faut donne une chance à la paix et à la cohésion sociale prôné par l’ensemble des acteurs politiques ivoiriens, notamment les présidents Laurent Gbagbo revenus d’exil le 17 juin dernier et son successeur, le président Alassane Ouattara.

« La Côte d’Ivoire est en marche pour une vraie et sincère. Nous ne pouvons que réserver au président Gbagbo, un accueil des plus chaleureux et digne de son rang », confie le chef de village Zehia Denis à Linfodrome. « Nous attendons de l’ex-président, un personne de paix et de réconciliation qui viendra renforcer la cohésion sociale entre les populations Wê et ceux des autres communautés qui vivent ici avec nous », a-t-il poursuivi.

Nous avons tiré un trait sur cette affaire, n’empêche que nous continuons de pleurer nos morts

Évoquant les massacres perpétrées sur le sol de Duékoué, précisément à Duékoué carrefour entre 2010 et 2011, le chef de Duékoué Carrefou déclare : « Nous avons trop souffert. Nous avons pardonné. La page de la crise de 2010-2011 est définitivement tournée. Nous avons tiré un trait sur cette affaire, n’empêche que nous continuons de pleurer nos morts », a-t-il dit.

Pour rappel au moins 800 personnes ont été massacrées lors de l’offensive militaire des forces pro-Ouattara contre le pouvoir de Laurent Gbagbo, lors de la crise militaro-politique de 2010-2011. Des centaines de personnes ont été ensevelies dans une fosse commune présente dans le centre du village.

Jean Kelly Kouassi

envoyé Spécial dans les régions du Guémon et du Cavally