CPI: Après le rejet des demandes de Gbagbo, les juges fixent de nouvelles exigences avant le 30 juin 2022

Publié le
cpi-apres-le-rejet-des-demandes-de-gbagbo-les-juges-fixent-de-nouvelles-exigences-avant-le-30-juin-2022 Laurent Gbagbo et son avocat Me Emmanuel Altit
Politique

La chambre de première Instance VII a rendu une décision le 13 avril 2022 dans laquelle elle déboute les avocats de Laurent Gbagbo et fixe de nouvelles exigences aux différentes parties participant à cette affaire.

L’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et son ex-ministre Charles Blé Goudé ont été acquittés par la Cour Pénale Internationale le 19 janvier 2020 au terme de trois (3) ans de procès au cours duquel leurs avocats n’ont présenté aucun témoin. L’on croyait dès lors que cette affaire était close devant la CPI.

Me Emmanuel Altit exige la mise à disposition du public des décisions rendues

Contre toute attente, l’avocat principal de l’ancien président, Me Emmanuel Altit exige la mise à disposition du public des décisions rendues tout au cours de ce procès. Son objectif, comme révélé il y a quelques temps par Linfodrome, est de démontrer que son client Laurent Gbagbo est loin d’être le dictateur, le sanguinaire que présentait la presse étrangère en général et les médias français en particulier.

Les avocats de Gbagbo déboutés 

Dans la suite logique des choses, la chambre de première instance VII présidée par la juge canadienne Kimberly Prost, a été constituée pour connaître de cette affaire. C’est cette chambre qui a rendu une décision ce 13 avril 2022 pour rejeter les arguments de la Défense de Laurent Gbagbo.

Toutefois, précise la juge canadienne, un délai de deux mois et demi,(soit jusqu’au 30 juin 2022) est accordé aux différentes parties participant à cette procédure pour fournir de nouvelles argumentations. « La Chambre charge le Greffe de consulter les parties et participants en vue de générer une version publique de la liste, avec les suppressions nécessaires qui peuvent être versés au dossier public. Au terme de ces consultations, la Chambre charge le régisseur de soumettre d'ici le 30 juin 2022 la version publique de la liste proposée pour approbation par la Chambre» a clarifié la juge présidente Kimberly Prost.

Une nouvelle bataille juridique se profile à l'horizon

Il faut comprendre par là que les avocats de Laurent Gbagbo, le bureau du Procureur, le représentants de la partie civile, etc. devront travailler conformément aux exigences de la chambre de Première Instance VII de la CPI et déposer leurs conclusions pour analyser avant la fin du second trimestre de cette année. Ceci laisse penser qu'une nouvelle bataille juridique se profile à l'horizon.