Politique nationale

Laurent Gbagbo en Europe pour régler un démêlé judiciaire, une rencontre prévue avec le greffe de la CPI (Exclusif)

Publié le Modifié le
laurent-gbagbo-en-europe-pour-regler-un-demele-judiciaire-une-rencontre-prevue-avec-le-greffe-de-la-cpi-exclusif L'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo est allé en Europe pour rencontre le Greffe de la CPI
Politique

L'on connaît la raison du voyage de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo en Europe. En réalité, c’est pour régler un démêlé judiciaire avec la CPI. Voici les raisons.

L’ex-président Laurent Gbagbo est depuis samedi 7 mai 2022 en Europe. Le porte-parole du Parti des Peuples Africains Côte d’Ivoire (PPA-CI) Justin Katinan Koné a indiqué dans un communiqué le 8 mai 2022 que « Le séjour de Son Excellence Monsieur Laurent Gbagbo en Europe est d’ordre privé ». Selon une source de son entourage, Laurent Gbagbo est allé en France pour prendre part à plusieurs séances de travail avec son avocat Maître Emmanuel Altit afin de mieux préparer une affaire devant la Cour Pénale Internationale (CPI).

Tout sur cette affaire pendante devant la CPI

Il faut savoir qu’à la mi-avril 2022, les juges de la Chambre de Première Instance VII constituée pour statuer sur la saisine des avocats de Laurent Gbagbo, avaient rendu une décision. Laquelle décision déboutait les plaignants (la défense de Gbagbo) qui demandaient la mise à disposition des décisions rendues dans  le cadre de l’affaire le procureur contre Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. En agissant ainsi, l’avocat français Me Emmanuel Altit veut prouver à la face du monde que son client Laurent Gbagbo n’est pas celui qui a concocté «un plan commun » pendant la crise post-électorale pour exterminer les partisans de ses adversaires politiques.

La Chambre charge le Greffe de consulter les parties et participants en vue de ...

Toutefois, les juges, dans leur décision du 13 avril 2022 ont demandé à toutes les parties prenantes (avocats de la défense, bureau du procureur, etc.) de soumettre d’autres arguments au plus tard le 30 juin 2022. « La Chambre charge le Greffe de consulter les parties et participants en vue de générer une version publique de la liste, avec les suppressions nécessaires qui peuvent être versés au dossier public. Au terme de ces consultations, la Chambre charge le régisseur de soumettre d'ici le 30 juin 2022 la version publique de la liste proposée pour approbation par la Chambre» a clarifié la juge présidente Kimberly Prost.

C’est donc pour préparer leurs arguments que Laurent Gbagbo a décidé le 7 mai 2022 de se rendre en France pour prendre part aux séances de travail avec ses avocats. Sur recommandations des juges de la Chambre de Première Instance VII, le greffe de la CPI iront à la rencontre de l’équipe de Défense de Gbagbo qui entend lui-même prendre part aux travaux.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.