Succession d’Amadou Soumahoro : Adama Bictogo confond ses détracteurs  et fait une subtile confidence

Publié le Modifié le
succession-d-amadou-soumahoro-adama-bictogo-confond-ses-detracteurs-et-fait-une-subtile-confidence Adama bictogo, ex-président intérimaire de l'Assemblée nationale
Politique

Adama Bictogo, ex-président intérimaire de l’Assemblée nationale a fait des confidences sur ses relations avec Amadou Soumahoro, le chef du Parlement ivoirien, décédé le samedi 7 mai dernier.

Le député d’Agboville a fait des confidences, jeudi 12 mai 2022, quant à la qualité des relations qu’il entretenait avec Amadou Soumahoro, le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, décédé samedi 7 mai dernier des suites d’une longue maladie.

Révélation de Bictogo sur l'état de ses relations avec Amadou Soumahoro

L’ex-président intérimaire du Parlement ivoirien était soupçonné de convoiter le fauteuil qu’occupait Tchomba depuis la démission de Guillaume Soro.Contrairement à ce qui se racontait à leur sujet, Adama Bictogo soutient que le défunt chef du Parlement ivoirien entretenait de très bonne relations.

C’était le jeudi dernier,  à la place publique de Seguéla, lors de la cérémonie d’hommage au défunt président de l’Assemblée nationale ivoirienne. Contrairement à ce qui se racontait, Amadou Soumahoro et Adama Bictogo entretenaient de très bonnes  relations. Selon lui, Amadou Soumahoro et lui étaient complices.

ils partageaient des souvenirs inoubliables, parfois passionnants et difficiles dans la lutte à l’accession au pouvoir du Rassemblement des républicains (RDR)

Régulièrement, ils partageaient des souvenirs inoubliables, parfois passionnants et difficiles dans la lutte à l’accession au pouvoir du Rassemblement des républicains (RDR).  Il a révélé qu’au soir de sa vie, le président Amadou Soumahoro, alors très malade, l’a invité à son domicile pour un tête notamment sur la lutte glorieuse et des moments de braise dans la vie du RHDP.

Subtile confidence

Alors qu’ils se sont rencontrés pour un second tête à tête à la résidence du président de l’Assemblée nationale malade, Adama Bictogo, révèle que son aîné lui avait demande de veiller sur «son tabouret». « Adama, tu iras à l’Assemblée nationale parce que tu devra surveiller mon tabouret. Je parle à mon jeune frère. Je ne parle pas au secrétaire exécutif», a révélé l’ex-président intérimaire du Parlement ivoirien, précisant qu’il était dans l’intimité de l’ex-chef du Parlement ivoirien et que ces derniers avait confiance en lui et en ses capacités de meneur d’homme.

Cette révélation du débuté d’Agboville intervient alors que la période du dépôt des candidatures pour l’élection du nouveau président de l’Assemblée nationale s’ouvre la semaine prochaine.  Le décès d’Amadou Soumahoro faut-il le rappeler rabat toutes les cartes dans la course à sa succession. Parmi les candidats susceptibles de le remplacer, figurent en bonne place le député Adama Bictogo, mais également Zoumana Bakayoko, frère du défunt Premier ministre, Hamed Bakayoko,  à en croire certains observateurs.