Côte d'Ivoire

Deux mois après la fin du dialogue politique, la plateforme ADP attend la mise sur pied du cadre de suivi permanent

Publié le
deux-mois-apres-la-fin-du-dialogue-politique-la-plateforme-adp-attend-la-mise-sur-pied-du-cadre-de-suivi-permanent Mamadou Jacob Coulibaly, président de la plateforme Alliance pour la Démocratie et la Paix (ADP)
Politique

La plateforme l'Alliance pour la Démocratie et la Paix (ADP) appelle au respect des recommandations ayant sanctionné la cinquième phase du dialogue politique qui a pris en mars 2022.

La cinquième phase du dialogue politique entre le gouvernement de Côte d’Ivoire et les principaux partis politiques et des organisations de la société civile a eu lieu entre le mois de décembre 2021 et mars 2022.

L'appel de la plateforme ADP au gouvernement ivoirien

Au terme des pourparlers, plusieurs recommandations ont été prises et leur exécution semble tarder. C’est pour cette raison que le président de la Plateforme l'Alliance pour la Démocratie et la Paix (ADP), Jacob Mamadou Coulibaly, par ailleurs président du Parti pour l’Intégration Africaine (PIA), a interpellé le gouvernement. « Le dialogue politique s’est déroulé dans un cadre fraternel, de bonne ambiance, dans la courtoisie. C’est d’ailleurs grâce à cette courtoisie que tous les sujets ont été abordés et le gouvernement a apporté des réponses favorables à certaines inquiétudes.

out n’a pas été parfait. À la fin du dialogue, nous avons fait des recommandations qui abordent plusieurs points en rapport à la vie politique, à la vie sociale et même de l’avenir de la Côte d’Ivoire. Parmi ces recommandations, il y a un point important que nous voulons évoquer ce jour, c’est la mise en place du cadre permanent de suivi de ce dialogue politique » a confié le président Jacob Mamadou Coulibaly au site Linfodrome.

Ce cadre permanent de suivi est la première recommandation à mettre en place

Pour lui, ce cadre permanent de suivi va permettre d’évaluer les points qui seront déjà exécutés parmi les points des recommandations. « Ce cadre de suivi est donc la première recommandation à mettre en place pour que les partis politiques puissent suivre les recommandations de cette cinquième phase du dialogue politique » a ajouté Jacob Mamadou Coulibaly.

L'Alliance pour la Démocratie et la Paix (ADP) plaide pour l'ouverture des frontières terrestres 

Il faut savoir qu’outre la mise en place d’un cadre de suivi permanent, le leader de la Plateforme Alliance pour la Démocratie et la Paix (ADP) a exhorté le gouvernement ivoirien a procédé à la réouverture des frontières terrestres surtout que la situation sanitaire liée à la Covid-19 est sous contrôle selon le président Alassane Ouattara.