Succession d’Amadou Soumahoro : le choix de Bictogo se précise, voici l' importante mission confiée à Koné Kafana

Publié le Modifié le
succession-d-amadou-soumahoro-le-choix-de-bictogo-se-precise-voici-l-importante-mission-confiee-a-kone-kafana Succession d'Amadou Soumahoro : le député Adama Bictogo est le choix des députés RHDP
Politique

La course à la succession de feu Amadou Soumahoro, est officiellement ouverte depuis le lundi 16 mai dernier.

Les candidats à la présidence de l’Assemblée nationale sont appelés à déposer leurs dossiers de candidature au plus tard le mardi 31 mai 2022. Au niveau du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), le parti du président Alassane Ouattara, la piste du candidat unique, est celle privilégiée par le directoire du parti. Ce, pour éviter d’ éventuelles surprises venant de l’opposition, qui logiquement devrait présenter un candidat .

Des députés soumettent la candidature de Bictogo au président Ouattara

Selon le nouveau Réveil qui cite les propos du député  Zegoua Adia Saint Dominique, tenu lors de la rencontre avec Gilbert Koné Kafana, mercredi à la rue Le Pic,  de la réunion qui a eu lieu à la rue Lepic, le député d’Agboville,  Bictogo Adama, serait le principal favori des députés membres du parti au pouvoit.  « Pour nous, député du groupe parlementaire RHDP, il ne fait aucun doute. Notre choix, c’est Adama Bictogo», a confié Zegoua Adia Saint Dominique au ministre Gilbert Kafana Koné, président du directoire du RHDP.

Vice-président du Parlement ivoirien, l’ancien ministre de l’ Intégration africaine, a déjà assuré l’intérim du défunt  PAN, alors absent du pays ...

Le député de Zuénoula qui parlait au nom de ses collègues membres du groupe parlementaire a prié l’actuel N°2 du parti présidentiel de bien vouloir soumettre « le souhait» et le «vœu» des parlementaires RHDP au président Alassane Ouattara. Vice-président du Parlement ivoirien, l’ancien ministre de l’ Intégration africaine, a déjà assuré l’intérim du défunt Amadou Soumahoro, alors absent du pays pour des raisons médicales en Turquie.  Le concerné à lui même confié avoir assurer cet intérim avec la bénédiction du défunt président de l'Assemblée nationale.

« Il (Amadou Soumahoro)  m'a dit Adama, tu iras à l’Assemblée parce que tu devras surveiller mon tabouret. Je parle à mon jeune frère. Je ne parle pas au secrétaire exécutif », témoignait le député d'Agboville, lors de la cérémonie d’hommage au défunt président. Concernant le choix du candidat du RHDP à la présidence du parlement, le dernier mot revient au président Alassane Ouattara qui se prononcera au moment venu.  Les députés ont d’ailleurs promis de faire bloc autour du candidat qu’il lui plaira de désigner pour briguer la présidence de «notre institution».