Côte d'Ivoire

Gendarmerie Nationale : Des tests de dépistage de drogue annoncés pour les élèves sous officiers

Publié le
gendarmerie-nationale-des-tests-de-depistage-de-drogue-annonces-pour-les-eleves-sous-officiers Le commandant supérieur de la gendarmerie nationale, le général de corps d’armée Alexandre Apalo Touré
Politique

En Côte d’Ivoire, de nouvelles mesures sont annoncées dans le processus de recrutement des élèves sous‑officiers des écoles de gendarmerie de Toroguhé et d’Abidjan.

Le commandant supérieur de la gendarmerie nationale, le général de corps d’armée Alexandre Apalo Touré, a annoncé le vendredi 3 juin 2022, à l’école de gendarmerie d’Abidjan, que des tests de dépistage de drogues seront organisés dans les écoles de Toroguhé et d’Abidjan, pour soustraire des effectifs des élèves sous-officiers, les drogués ou les anciens drogués, a rapporté l’Agence Ivoirienne de Presse.

Avis aux parents

« Nous allons faire des tests pour détecter les substances de drogue dans le corps de ces recrues. Alors chers parents, soyez prêts à recevoir ceux qui seront détectés comme drogués. Et comprenez-nous alors en pareille circonstance, pour qu’ils aillent servir ailleurs, mais chez nous, point de drogué”, a prévenu le commandant supérieur de la gendarmerie à la faveur de la présentation de 1209 élèves sous- officiers au drapeau national.

"La gendarmerie nationale est “une institution noble ayant besoin de personnes nobles pour la servir"

Il a ajouté que ceux qui ont fréquenté des fumoirs ou ont eu des complicités avec des drogués, parce qu’ils sont des anciens drogués, n’ont pas leur place au sein de la gendarmerie nationale.

La gendarmerie nationale est “une institution noble. Par conséquent, elle a besoin de personnes nobles pour la servir, elle n’a pas besoin de brigands en son sein, de bandits en son sein », a fait savoir le général de corps d’armée Apalo Touré.

Plus de 2000 élèves sous‑officiers présentés dans les deux écoles

Après l’école de gendarmerie de Toroguhé (Daloa) qui a présenté, le 31 mai, 1197 élèves sous-officiers dont 59 filles au drapeau national, marquant leur intégration dans le corps de la gendarmerie, c’est au tour des 1209 élèves sous-officiers de l’école d’Abidjan, par lesquels 59 filles, d’être présentés au même drapeau national, après trois mois de formation commune de base, pour une meilleure intégration dans ce corps d’élite.

Créée en 1960, la gendarmerie nationale est chargée de la sécurité des personnes et des biens dans les zones rurales et dans les zones périurbaines. Répartie en plusieurs régions mobiles et départementales sur l’ensemble du territoire national ivoirien, elle peut être appelée en renfort de l’armée en cas de crise nationale, signale-t-on.