Effondrements d'immeubles : Trainé devant les tribunaux, une entreprise sort de sa reserve et dit sa part de vérité

Publié le Modifié le
effondrements-d-immeubles-traine-devant-les-tribunaux-une-entreprise-sort-de-sa-reserve-et-dit-sa-part-de-verite L'entreprise King Ivoire Sarl rassure de la qualité de son fer à bétion qui repond aux normes exigé en Côte d'Ivoire
Politique

Koné Larissa, chargée de communication de KING Ivoire Sarl, entreprise accusée de produire du fer à béton de mauvaise qualité, destiné à la construction,  a botté en touche les allégations d'Issiaka Diaby.

Mercredi 22 juin dernier, Issiaka Diaby, président de la Coalition des victimes de Côte d'Ivoire (CVCI) annonçait au cours d’une conférence de presse, la saisie de la justice à l’encontre de quatre entreprises exerçant dans le domaine de la production de fer à béton destiné à la construction.

"Notre fer à béton répond aux normes"

Il accuse ces entreprises de produire de matériaux de construction qui ne répondent pas aux normes et tient ces dernières, responsables des effondrements d’immeubles constatés ces derniers mois, à Abidjan.  Issiaka Diaby a, dans la foulée, annoncé que le procès ouvert à l’encontre de ces entreprises mises en cause s’ouvrira, le vendredi 24 juin 2022. C’est en réponse à ces accusations que KING Ivoire Sarl à produire une mise au point pour dénoncer des accusations «erronées».  Dans sa déclaration, l'entreprise, par la voix de Koné Larissa, Chargée de communication rassure de la qualité de ses produits. Précisant  que le processus de production répond au norme validé par CODINORM  " Côte d'Ivoire normalisation"

« Lors de la conférence de presse donnée par Monsieur Issiaka DIABY vu sur IVOIRE TV, nous comprenons que le fer noir, le fer à béton issu du recyclage est taxé de fer de qualité douteuse, cette affirmation est erronée en ce qui nous concerne parce que nous avons l’attestation de conformité CODINORM N°298/21 P1 22T2#4/1», a déclaré Koné Larissa. Cette attestation, indique-t-elle, authentifie les matériaux utilisés, le schéma détaillé de fabrication, les résultats d’auto contrôle et les rapports d’essai N°2020/DGC/MC/0214 délivrés par le LBTP et font de KING IVOIRE SARL une compagnie aux normes de fabrication ivoiriennes.

Issus du processus de production validé par CODINORM « Côte d’Ivoire normalisation », nous pouvons affirmer que notre fer à béton est conforme aux exigences requises

« Issus du processus de production validé par CODINORM « Côte d’Ivoire normalisation », nous pouvons affirmer que notre fer à béton de diamètre : 10mm, 12mm, 14mm, 16mm, 20mm, 25mm, 25, 32mm est conforme aux exigences requises et que le fer de KING IVOIRE est facilement reconnaissable sur le marché par les verticales (nervures) uniques présentes sur notre matériel», . Et d’assurer de sa disponibilité pour toutes expertises visant à «s’enquérir de la bonne qualité de notre produit».

Compassion aux victimes et parents de victimes

Avant, elle a exprimé au nom de l'entreprise,   sa compassion et sa solidarité à l’endroit des victimes et parents des victimes des effondrements qui ont endeuillé plusieurs familles entre février et mars dernier. «Nous sommes engagés auprès d’eux dans la quête de la vérité afin qu’aux termes des expertises, nous puissions définitivement situer les responsabilités», a-t-elle exprimé.

L'effondrement de bâtiments est une tragédie fréquente en Côte d'Ivoire. En Février dernier, un immeuble de sept étages en construction, situé face Palais de la Culture dans la commune de Treichville, dans la partie sud d’Abidjan s’est effondré autour de 01h du matin, sur des habitations contiguës, faisant 7 morts selon un bilan officiel. Un drame similaire s'est produit une semaine plus tard, faisant 4 morts dans le quartier huppé d' Angré 8e tranche.