Politique nationale

Affaire 49 militaires au Mali : La secrétaire générale adjointe de l’Onu débarque à Abidjan et rencontre Ouattara

Publié le Modifié le
affaire-49-militaires-au-mali-la-secretaire-generale-adjointe-de-l-onu-debarque-a-abidjan-et-rencontre-ouattara
Politique

Aminata Mohamed, secrétaire générale adjointe de l’ONU est arrivée à Abidjan où elle a rencontré le président Alassane Ouattara. La situation des 49 militaires ivoiriens au Mali était au centre de la discussion.

Le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a accordé une audience, le 9 août 2022 à la nigériane Aminata Mohamed, secrétaire générale adjointe de l’Organisation des Nations-Unies (ONU) apprend-on du journal L’Inter. « C’est une rencontre de haut niveau qui a eu lieu dans un contexte particulier : l’arrestation par les autorités maliennes de 49 militaires ivoiriens, le dimanche 10 juillet 2022, à l’aéroport international président Modibo Kéïta-Senou de Bamako.

Les précisions des médias

La rencontre avec la secrétaire générale adjointe des Nations-Unies participe, sans aucun doute, des efforts diplomatiques en vue de la libération des 49 militaires » lit-on dans le journal L’Inter de ce mercredi 10 août 2022. Sur ce sujet, le confrère "Jeune Afrique" révèle que la Nigériane aura la lourde tâche de convaincre les trois hommes forts en charge du dossier des 49 militaires ivoiriens aux arrêts au Mali.

La Nigériane Aminata Mohamed, vice-secrétaire générale de l’ONU est en contact régulier avec les autorités maliennes

« Selon nos sources, c’est désormais la Nigériane Aminata Mohamed, vice-secrétaire générale de l’ONU qui est en contact régulier avec les autorités maliennes. Au Mali, l’affaire est gérée par un trio composé d’Assimi Goïta, d’Abdoulaye Maïga, ministre de l’administration territoriale, et du colonel Modibo Koné, le directeur de la sûreté nationale. Dès les premières heures de la crise, ce dernier avait été en contact direct avec Vissiriki Traoré, patron des renseignements ivoiriens » a écrit Jeune Afrique.

En somme, il faut retenir que c'est avec cette femme bien imprégnée du dossier que le président Ouattara a échangé le 9 août 2022 à l’Éléphant (palais présidentiel) au Plateau. Espérons qu’une solution rapide soit trouvée pour permettre à ces 49 militaires ivoiriens de recouvrer la liberté.