Côte d'Ivoire

Le ministre Kouadio Konan Bertin reçoit l'association des ex-réfugiés ivoiriens des camps du Ghana

Publié le Modifié le
le-ministre-kouadio-konan-bertin-recoit-l-association-des-ex-refugies-ivoiriens-des-camps-du-ghana
Politique

Le ministre de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale Kouadio Konan Bertin, a reçu le 5 août 2022 une importante délégation de l'Association des Réfugiés Ivoiriens des camps du Ghana.

Le président de l'Association des Réfugiés Ivoiriens des camps du Ghana (ARICG), Michel Dayoro à été reçu en audience par Kouadio Konan Bertin, ministre de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale. C'était le 5 août 2022 à la Riviera 3, dans la commune de Cocody, à Abidjan. 

Les raisons de la visite de l'ARICG 

Selon le président Michel Dayoro, cette visite avait deux objectifs principaux. Il s'agit primo de venir informer de de manière officielle les autorités ivoiriennes de leur présence au pays. Il faut signaler que cette démarche a été pratiquement faite par toutes les associations ou organisations des réfugiés revenus dans leur pays après plusieurs années passées hors des frontières au pays. Secundo, à en croire Michel Dayoro, à travers cette visite, il s'agit pour eux de remercier le président Alassane Ouattara pour son implication dans l'organisation de leur retour au pays.

Notre reconnaissance va à l'endroit du chef de l'État, le Président Alassane Ouattara qui a permis et facilité le retour sécurisé de tous les exilés ivoiriens.

"Nous avons donc Signalé notre présence au ministère de la réconciliation et de la cohésion nationale. Notre reconnaissance va à l'endroit du chef de l'État, le Président Alassane Ouattara qui a permis et facilité le retour sécurisé de tous les exilés ivoiriens. L'ARICG a donc obtenu une séance de travail avec la direction de la réconciliation et de la cohésion sociale. Nous parlerons des préoccupations liées à la vie des ex-réfugiés, des activités de notre structure" a indiqué un membre de l'ARICG.

Pour finir, il est bon de savoir que le statut de réfugiés ivoiriens a pris fin de manière officielle le 30 juin 2022. Toutefois, le Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) continue de mener des actions pour une meilleure insertion professionnelle des ex-réfugiés.