49 soldats ivoiriens écroués au Mali : Des jeunes de la CONASU font suspendre des concerts d’artistes maliens

Publié le Modifié le
49-soldats-ivoiriens-ecroues-au-mali-des-jeunes-de-la-conasu-font-suspendre-des-concerts-d-artistes-maliens
Politique

Des Ivoiriens, réunis au sein de la Nationale pour le Sursaut (CONASU) ont empêché deux artistes maliens de se produire à Abidjan. Voici leurs motivations.

Selon le leader de la CONASU, Abdul Wassa, il s'agit de protester contre l'incarcération des 49 militaires ivoiriens par les autorités maliennes. En effet, depuis le 10 juillet 2022, ces soldats ivoiriens en tenues militaires, mais non armés, qui ont été arrêtés à Bamako descendant d'un avion de la compagnie nationale Air Côte d'Ivoire.

Ces jeunes de la CONASU sont issus de toutes les formations politiques

Depuis un mois, la négociation et la diplomatie ont été les voies privilégiées par le Gouvernement ivoirien pour obtenir la libération de 49 soldats ivoiriens détenus à Bamako. Issus des partis politiques et de la société civile réunis au sein de cette coalition se sont opposés à la tenue des différents concerts d’artistes maliens à Abidjan, du moins tant que les soldats ivoiriens sont encore en détention à Bamako.

Les concerts de Toumani Touré et Mariam Ba, empêchés

Le samedi 13 et ce dimanche 14 août 2022, Abdul Awassa et ses camarades de la CONASU ont empêché la tenue des concerts respectif de Toumani Touré et de Mariam Ba, deux artistes maliens en vogue. Pour eux, ce geste vise à soutenir les efforts de retour à la normalité entre les deux pays. Ces jeunes, qui jugent anormale la tenue à Abidjan chaque semaine de concerts d'artistes Maliens pendant que des militaires ivoiriens sont illégalement en détention à Bamako, sont montés au créneau.

Ce qu'ils ont fait devant le palais de la culture, dimanche

Ainsi, ce dimanche 14 aout 2022, ils étaient plusieurs jeunes à avoir répondu à l’appel de la CONASU devant le palais de la culture de Treichville, comme sur place constaté. En présence des différents leaders de jeunesse, une procession a été organisée du palais de la culture à la garde républicaine où un meeting fut tenu.

La manifestation de ce jour n’est pas dirigée contre le peuple malien

Prenant la parole, Awassa Abdul a insisté pour préciser que la manifestation de ce jour n’est pas dirigée contre le peuple malien, mais plutôt contre le comportement de la junte malienne au pouvoir. Pour lui, détenir injustement 49 militaires ivoiriens au Mali est un acte de défiance aux autorités ivoiriennes, qui dira-t-il, gère avec diplomatie cette affaire.

« Populations de Côte d’Ivoire, jeunes ivoiriens, la CONASU a pris ses responsabilités et nous sommes ce jour à la salle Anoumabo du palais de la Culture à Treichville pour constater notre appel au boycott et à l’annulation du concert de l’artiste malienne Mariam Ba. Nous rassurons nos populations pour rassurer nos populations que le concert a été bel et bien annulé. Nous profitons pour remercier le président ivoirien Alassane Ouattara qui a privilégié la voie diplomatique pour régler le problème », a déclaré Abdul Awassa, initiateur de ce mouvement qui a appelé, au nom de la CONASU tous les jeunes ivoiriens à la mobilisation.