Côte d'Ivoire

RHDP : Cissé Bacongo félicité à Koumassi après sa nomination au secrétariat exécutif du parti

Publié le Modifié le
rhdp-cisse-bacongo-felicite-a-koumassi-apres-sa-nomination-au-secretariat-executif-du-parti Le maire Cissé Ibrahima Bacongo prenant un bain de foule à son arrivée à la mairie de Koumassi
Politique

Récemment nommé secrétaire exécutif du RHDP, le maire Cissé Bacongo, a été accueilli, ce mardi 16 août 2022, au sein de la mairie de Koumassi, dans la ferveur, avec la fanfare municipale.

Sous la férule de la secrétaire générale de la mairie de Koumassi, Mme Yapo Brigitte épouse Diby, les agents de ladite mairie et les populations, toutes tendances confondues, ont réservé, ce mardi 16 août 2022, une véritable surprise au maire de la commune, Cissé Ibrahima Bacongo, après sa nomination au poste de secrétaire exécutif du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

« Je m’attendais à tout, en venant à la mairie, sauf à ce que je constate »

« Pour une surprise, c’en est une aujourd’hui. Je m’attendais à tout, en venant à la mairie, sauf à ce que je constate », a dit le tout-nouveau secrétaire exécutif du RHDP. En visite sur les différents chantiers de la commune, Cissé Bacongo a dû se rendre, dare-dare, à la mairie à cause de pressants appels qu’il recevait de ses collaborateurs.

Lorsqu’il a franchi le seuil du portail de la mairie, à bord de son véhicule, il a compris qu’« un complot a été fomenté » contre lui. En fait, il a été accueilli par la fanfare municipale, dans une ambiance des grands jours. Après son bain de foule, il s’est dirigé dans la salle de mariage de la mairie où l’attendait une foule immense composée de chefs coutumiers, guides religieux, d’agents municipaux, des secrétaires départementaux du RHDP, de jeunes…

« Merci à tous ceux qui ont fomenté ce complot. Merci pour cette marque d’affection et merci au bon Dieu d’avoir permis cette nomination », a-t-il déclaré, avant de souligner que les nombreux coups de fils et messages qu’il a reçus après sa nomination disent une seule chose : « Tu mérites ».

Il en a profité pour remercier le président du parti, Alassane Ouattara, pour la confiance renouvelée tout en rappelant que pour son militantisme et son engagement sur le terrain à l’ex-RDR, il a été appelé en 1997, par le président Ouattara pour « savoir qui est Bacongo ». « C’est un jour que lui-même m’a appelé pour savoir qui est Bacongo », a-t-il révélé, avant d’ajouter que « C’est le président qui m’a envoyé à Koumassi ».

Le nouveau secrétaire exécutif du RHDP demande l’engagement sans calcul des militants

S’adressant aux populations, il a laissé entendre qu’il aura besoin de leur engagement sans calcul, un « engagement désintéressé ». Il les a déjà mises en mission pour convaincre d’autres personnes à adhérer au parti présidentiel. « Il ne faut pas dire qu’on a gagné. Ceux qui ne sont pas là, que ce soit à Koumassi ou ailleurs, il faut aller les chercher », a-t-il recommandé.

Tout en félicitant tous ses prédécesseurs à ce poste, il a rendu un hommage à feu Djeni Kobenan, Amadaou Gon Coulibaly, Hamed Bakayoko, Amadou Soumahro, Henriette Dagri Diabaté, Kandia Camara et Adama Bictogo. « Tous ont posé leurs pierres », a-t-il reconnu, avant d’ajouter que « Nous allons élargir les sillons de la construction du RHDP en nous inspirant de leurs succès, mais aussi en tirant le meilleur parti de leur passage ».

Bien avant lui, le premier adjoint au maire, Narcisse Balley, a fait savoir que le nouveau secrétaire exécutif « a du mérite » et que « avec lui, le RHDP est bien parti pour conserver le pouvoir d’Etat ».

Tour à tour, la 2ème adjointe au maire, Mme Djiré Fatoumata, Mme Traoré Salimata, Sansan Ludovic, l’Honorable Kader Abdramane Ouattara et la secrétaire générale de la mairie, Mme Yapo Brigitte épouse Diby, ont mis en exergue les qualités de Bacongo et promis de se ranger derrière lui pour les joutes électorales à venir.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.