Côte d'Ivoire

Lutte contre l’usurpation d’identité : l’ONECI met 50 000 TVI à la disposition de l’ASTAC-CI

Publié le
lutte-contre-l-usurpation-d-identite-l-oneci-met-50-000-tvi-a-la-disposition-de-l-astac-ci Le Dg de l'ONECI, Ago Christian Kodia (à gauche) et le président de l'ASTAC-CI, Madi Ouédraogo, après la signature de la convention
Politique

Le Dg de l’ONECI, Ago Christian Kodia, a signé, ce mercredi 17 août 2022, aux II Plateaux, une convention à travers laquelle il met 50 000 TVI à la disposition de l’Association des sociétés de transfert d’argent.

Plus d’un mois après la présentation du Terminal de Vérification d’Identité (TVI), au Casino du Sofitel Hôtel Ivoire, le directeur général de l’Office national de l’Etat Civil et de l’Identification (ONECI), Ago Christian Kodia, a mis, ce mercredi 17 août 2022, cet outil à la disposition de l’Association des sociétés de transfert d’argent de Côte d’Ivoire (ASTAC-CI), dans le cadre de la lutte contre l’usurpation d’identité.

La cérémonie de signature de ladite convention a eu lieu au siège prestige de l’ONECI, aux II Plateaux Vallon, entre Ago Christian Kodia et le président de ladite association, Madi Ouédraogo.

L’association a manifesté le désir de mettre le TVI au service de tous…

Selon le Dg de l’ONECI, cette association a manifesté le désir de mettre le TVI au service tous ceux qui opèrent dans le secteur du transfert d’argent dès la présentation de cet outil.

« Nous sommes confiants que d’autres conventions vont suivre, mais celle-là, elle est toute particulière. C’est une convention qui met l’ONECI dans son véritable rôle qui est loin d’être un rôle commercial. C’est un rôle d’appui, de soutien pour tous ceux qui ont besoin de fiabiliser l’identité des usagers », a-t-il souligné.

Pour lui, la signature de cette première convention est « un acte majeur » pour l’ONECI « parce qu’elle va permettre de réduire la fraude ». « Nous savons combien la fraude fait des dégâts (…). Nous sommes tous victimes de cela », a-t-il dit.

Désormais, à travers cet équipement, l’ONECI apporte une solution. « D’autres solutions sont déjà disponibles et seront bientôt mises en route. Mais déjà celle-là, permet de freiner un tant soit peu l’ampleur de ce fléau qui, parfois, endeuille ou emmène des familles dans la pauvreté », a dit Ago Christian Kodia, avant d’ajouter : « C’est un acte fort que nous posons ensemble avec l’ASTAC-CI pour que nous puissions lutter ensemble contre la fraude sur l’identité et la sécurisation des transferts d’argent ».

Tout en assurant que l’ONECI est prêt à organiser des formations avec cette association, Ago Christian Kodia a décidé de lui confier l’usage de ce terminal « pour qu’à travers elle, d’autres personnes qui sont dans le même secteur d’activité puissent en bénéficier », et espère que d’autres structures pourront emboiter le pas à ladite association.

« Je voudrais vous rassurer que ce n’est pas un fait du hasard, ni une complaisance »

Pour sa part, le président de cette association, Madi Ouédraogo, a laissé entendre que la signature de cette convention fait de lui « un homme heureux, un homme très heureux ». Parce que le Dg de l’ONECI a dit dans son discours qu’il « a choisi un partenaire de référence ». « Je voudrais vous rassurer que ce n’est pas un fait du hasard, ni une complaisance », s’est-il réjoui.

« Depuis plus de 30 ans que nous sommes dans le secteur du transfert d’argent, notre plus grande difficulté, c’est de nous assurer que nous payons la bonne personne dont l’identité est certifiée par la pièce d’identité qu’elle nous présente...Combien de fois des clients ne sont pas allés à la police économique, au commissariat ? », s’est-il interrogé.

L’ONECI a désormais trouvé la solution avec la mise à disposition de 50 000 terminaux.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.