Justice internationale : Depuis sa position à La Haye, Blé Goudé fait une surprenante demande aux juges de la CPI

Publié le Modifié le
justice-internationale-depuis-sa-position-a-la-haye-ble-goude-fait-une-surprenante-demande-aux-juges-de-la-cpi Charles Blé Goudé
Politique

Les juges de la Cour Pénale Internationale (CPI) ont révélé dans un document le 22 septembre 2022 ce que Charles Blé Goudé leur a demandé.

Le président du Congrès Panafricain pour la Justice et l'Egalite des Peuples (COJEP), Charles Blé Goudé a été acquitté au même titre que son mentor Laurent Gbagbo en janvier 2021.

Les juges de cette institution ont d’ailleurs divulgué une information selon laquelle, Blé Goudé leur a adressé un document contenant une demande

Si celui qu’il considère comme son « père » a pu regagner la Côte d’ivoire, ce n’est pas son cas car bien qu’ayant obtenu son passeport, Charles Blé Goudé séjourne toujours à La Haye, siège de la Cour Pénale Internationale. Les juges de cette institution ont d’ailleurs divulgué une information selon laquelle, Blé Goudé leur a adressé un document contenant une demande.

La Chambre accepte la proposition et la justification de la Défense pour M. Blé Goudé et ordonne ...

En effet, l’ex-leader des jeunes patriotes a demandé aux juges de la Cour Pénale Internationale de supprimer des noms de certains de ses proches (surtout ceux qui ont aidés ses avocats) cités lors de son procès conjoint avec Laurent Gbagbo. « La seule expurgation demandée par la Défense de M. Blé Goudé est l'expurgation à un nom (...) pour assurer la sûreté et la sécurité du personnel de soutien. De même, la Chambre accepte la proposition et la justification de la Défense pour M. Blé Goudé et ordonne également la conservation de cette rédaction » a mentionné le juge Kimberly Prost, président de la Chambre de Première Instance VII, le 22 septembre 2022.

Il faut savoir que les trois juges de la chambre de Première Instance VII ont révélé ce que Blé Goudé leur a demandé lors du rendu de la Décision sur le dépôt d'une version publique expurgée de la liste des courriels exigée par la défense de Laurent Gbagbo, l'ex-président ivoirien.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.