Affaire des 46 soldats détenus au Mali : Abdoul Awassa (AJI) déclare « l'espoir est permis »

Publié le
affaire-des-46-soldats-detenus-au-mali-abdoul-awassa-aji-declare-l-espoir-est-permis Abdoul Awassa, président de Aji
Politique

Le président de l'Alliance pour la jeunesse ivoirienne, Abdoul Awassa est optimiste quant à la situation des soldats ivoiriens détenus encore au Mali.

Dans une déclaration dont Linfodrome a reçu copie, le président de cette alliance a exprimé son optimisme quant à la crise diplomatique qui a cours entre la Côte d'Ivoire et le Mali du fait de la détention des 46 soldats ivoiriens.

Depuis trois (3) mois que cette situation dure. Elle met à mal les relations diplomatiques et de fraternité qui ont toujours existé entre les deux nations. Mais pour Abdoul Awassa, rien n'est encore perdu. Il justifie cette note d'espoir par l'action du président de la République.

L’objectif final étant de préserver l’intégrité physique de nos soldats ainsi que la paix et la cohésion entre les peuples ivoirien et malien

« Depuis le début de cette prise d’otage, le Chef de l’Etat Alassane Ouattara n’a eu de cesse de multiplier les initiatives, en vue de trouver une solution diplomatique à cette situation qui n’a que trop duré. L’objectif final étant de préserver l’intégrité physique de nos soldats ainsi que la paix et la cohésion entre les peuples ivoirien et malien. Une avancée et non des moindres est également à relever dans cette grisaille : il s’agit de la libération de 3 de nos soldats en septembre 2022. Cela grâce à d’âpres négociations menées par le gouvernement ivoirien, toujours sous l’impulsion du Président Alassane Ouattara » a-t-il reconnu.

Face à ces actions du président Alassane Ouattara ainsi que de plusieurs personnalités dont le secrétaire général de l'Onu, Antonio Guterres, et qui ont permis la libération de trois (3) soldates parmi les 49, Abdoul Awassa déclare « je puis affirmer que l’espoir est permis, oui l’espoir est permis pour nos 46 vaillants soldats encore retenus dans les geôles de la junte militaire malienne. En témoignent les médiations qui se multiplient et l’implication des institutions internationales, des organisations sous-régionales telles que la CEDEAO et l’ONU ; ainsi que plusieurs Chefs d’Etat ».

Une mobilisation toujours d’actualité 

Dans la même dynamique, Abdoul Awassa a fait savoir une fois de plus le soutien de l'alliance au chef de l'État. Terminant ses propos, il a demandé à la population de toujours rester mobilisée.


« Son Excellence Monsieur le Chef de l’Etat Alassane Ouattara, la jeunesse ivoirienne est fière de vous. Nous étions à vos côtés hier, nous le sommes aujourd’hui et nous le serons encore demain. L’AJI invite les populations ivoiriennes à se tenir prêtes pour les futurs appels à la mobilisation. C’est sur cette note d’espoir d'un retour très proche de nos vaillants soldats en terre ivoirienne, que je vais clore mon propos » a-t-il conclu.

Notons que depuis le dimanche 10 juillet 2022, 49 soldats ivoiriens ont été arrêtés par la junte au pouvoir au Mali. Trois soldates ont été libérées pour des raisons humanitaires après la médiation du président togolais Faure Gnassingbé. Les discussions se poursuivent.