Côte d'Ivoire

Plateau : Parti assister à l’anniversaire d’Houphouët, Bédié victime d’un malaise, les témoignages de ses proches

Publié le Modifié le
plateau-parti-assister-a-l-anniversaire-d-houphouet-bedie-victime-d-un-malaise-les-temoignages-de-ses-proches
Politique

Le président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié a été pris d'un malaise le 18 octobre 2022 pendant qu'il assistait à une messe commémorative de l'anniversaire de feu Félix Houphouët-Boigny, à la cathédrale Saint Paul du Plateau.

Bédié victime d'un malaise au Plateau

Si le père de la Nation ivoirienne, feu Félix Houphouët-Boigny, vivait, il aurait eu 117 ans. C’est donc pour commémorer cet anniversaire que son "héritier politique", Aimé Henri Konan Bédié s’est rendu ce mardi 18 octobre 2022 à la cathédrale Saint Paul du Plateau pour prendre part à une messe d’action de grâce et prier pour le repos de l’âme de son "père" Houphouët-Boigny.

Il y a du mieux. Juste un coup de chaleur

Malheureusement, le président du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) a été victime d’un malaise. La salle est dans l’émoi. La messe est perturbée. Pour mieux comprendre et avoir des informations supplémentaires sur l’état de santé de l’ex-président, Linfodrome a pu contacter certains de ses proches qui ont indiqué que le Sphinx de Daoukro va mieux.

«Le Président Bédié se porte bien. Après un coup de chaleur dû à l'humidité ambiante et une mauvaise aération de la cathédrale Saint Paul du Plateau lors de la célébration de l'anniversaire de naissance du président Félix Houphouët-Boigny ce 18 octobre 2022, le Président Henri Konan Bédié est sorti de la salle en direction de sa résidence, et se porte bien » a confié un proche sous le sceau de l’anonymat. Dans son entourage, l'heure est à la sérénité car il y a eu plus de peur que de mal.

Il faut savoir qu'Henri Konan Bédié a hérité de la présidence de la République après le décès d'Houphouët-Boigny en décembre 1993. Il a perdu le pouvoir après le coup d'Etat militaire du 24 décembre 1999. C'était d'ailleurs le premier coup de force dans le pays. Il a été remplacé au palais du Plateau par feu général Robert Guéï