Municipales 2023 : Dans le grand Abidjan, Alassane Ouattara sort la grosse artillerie contre Bédié et Gbagbo

Publié le Modifié le
municipales-2023-dans-le-grand-abidjan-alassane-ouattara-sort-la-grosse-artillerie-contre-bedie-et-gbagbo Alassane Ouattara, président du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP)
Politique

Dans le district d’Abidjan, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), du président Alassane ouattara,  ne compte pas faire dans la dentelle face à ses adversaires du PPA et du PDCI-RDA  aux prochaines élections municipales prévues en 2023.  

Pour ces élections municipales et régionales aux allures de test grandeur nature avant la présidentielle de 2025, le parti du président Alassane Ouattara a sorti la grosse artillerie.

Des poids lourds face aux candidats de l'opposition

Ce scrutins ont en effet lieu à deux ans d’une élection présidentielle qui s’annonce bien plus ouverte et bien plus incertaine que les précédentes, ce qui rend le contrôle des mairies  et des conseils régionaux encore plus déterminant. Pour le seul district d’Abidjan qui concentre plus d'un tiers des électeurs, le parti présidentiel qui est conscient des enjeux de ce rendez-vous électoral, a sorti de grandes pointures de son écurie pour soit conforter sa présence où prendre le contrôle des communes les plus riches et les plus peuplées d’Abidjan qui lui échappe. 

Ce dernier devrait être préféré au ministre Siandou Fofana, qui a échoué par deux fois à faire tomber le maire sortant Dr Emmou Sylvestre du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA)

Ainsi pour la commune de Yopougon c’est Adama Bictogo, président de l’ Assemblée nationale et député d’Agboville qui a été choisi pour affronter le duo PDCI-RDA-PPA-CI, tombeur de Gilbert Koné Kafana, actuel N°2 du parti lors des dernières élections législatives de mars 2021. À Port-Bouët, une commune qui échappe à son contrôle depuis des lustres,  le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix a délégué  Hien Sié, actuel directeur général du Port autonome d’Abidjan et maire sortant de la commune d’Adiaké pour superviser l’opération d’enrôlement des potentiels électeurs du RHDP dans cette commune balnéaire.  

Ce dernier devrait être préféré au ministre Siandou Fofana, qui a échoué par deux fois à faire tomber le maire sortant Dr Emmou Sylvestre du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) et député de la circonscription depuis les dernières élections législatives.  Eric Taba, directeur du protocole du président Alassane Ouattara est pressenti à Cocody pour tenter de ravir le fauteuil qu’occupe le maire sortant Jean Marc Yacé également issu du PDCI-RDA.  La commune de Marcory a été confiée au ministre Laurent Tchagba qui pourrait  croiser le fer avec le sortant Aby Raoul, un inconditionnel de l’ancien président ivoirien, Henri Konan Bédié.

 Idem pour la petite commune de Songon, dans la périphérie d’Abidjan, où  Robert Beugré Mambé, gouverneur du District d’Abidjan est envoyé en mission face à Eric N’Koumo Mobio.  Au Plateau, les hostilités opposeront sans doute le sortant Jacques Ehouo à  Fabrice Sawégnon, un remake des municipales d’octobre 2018.  Les communes de Treichville, Koumassi, Abobo, Attécoubé, ont été confiées aux maires sortants, François Amichia, Cissé Ibrahima Bacongo, Kandia Camara, Danho Paulin, tous issus d u RHDP.