De retour au pays : Charles Blé Goudé promet de s’investir dans le processus de réconciliation nationale

Publié le Modifié le
de-retour-au-pays-charles-ble-goude-promet-de-s-investir-dans-le-processus-de-reconciliation-nationale Charles Blé Goudé s'engage à prôner la réconciliation et la paix
Politique

 Huit ans après avoir été transféré à la Cour pénale internationale, l’ancien chef de file des jeunes patriotes, Charles Blé Goudé a regagné Abidjan, ce samedi 26 novembre 2022.

Charles Blé Goudé a retrouvé sa terre natale ce samedi, onze ans après avoir quitté la Côte d’Ivoire. A l’aéroport Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan où l’avion commercial qui le transportait a atterri à 12 h 20 heure précise, l’ancien chef de file des jeunes patriotes a été accueilli dans la sobriété comme il a lui-même souhaité.

A ses côtés une dizaine de personnalités politiques parmi lesquelles, l’ex-première dame, Simone Ehivet Gbagbo, Pascal Affi N’guessan, du Front populaire ivoirien et Danielle Boni Claverie de l’URD. Après avoir fléchi genoux, le président du COJEP qui mettait ainsi fin à une dizaine d’année d’exil forcé et sa délégation mettent le cap sur la commune de Yopougon où l’ y attendait, une foule immense, venue communier avec lui et lui souhaiter le traditionnel Akwaba.

Vous avez réclamé votre paix, votre paix est là

“ Depuis  ma cellule de prison à la Cour pénale internationale (CPI)”, a lâché l’ancien pensionnaire du pénitencier de Scheveningen à La Haye, heureux de retrouver les siens après 11 ans d’absence. “ La seule chose que vous devez savoir, quand quelquefois, je devais perdre le moral, et que je pense à vous, j’ai encore 10 fois plus le moral”, a relaté Charles Blé Goudé qui dit être venu prendre toute sa place dans le processus de réconciliation en cours en Côte d’Ivoire.

“ Je suis venu. Mon rôle n’est pas de vous révolter parce que ce pays a été blessé, ce peuple a été traumatisé. Ce peuple que vous êtes, vous avez besoin d’un discours qui vous rassure. Moi j’ai été transféré en prison, mon devoir, c’est accompagner ce processus de paix pour que quand vous allez dans vos petits jobs, vous n’ayez pas la peur au cœur, c’est pourquoi je suis là. Vous avez réclamé votre paix, votre paix est là ”, a-t-il rassuré. Non sans demander à ses partisans de l’accompagner dans cette mission.

Souhaitant la bienvenue à son filleul, la présidente du Mouvement des générations capables, Simone Gbagbo a également rassuré sur les intentions du président du COJEP. “ Tu es arrivé à un moment où le pays avait besoin que la jeunesse se lève pour revendiquer la nation ivoirienne. Tu vas faire ta part. Ta part ne sera pas dans les palabres. Que ceux qui ont peur des palabres se calment. Ta part ne sera pas dans les revendications inutiles. Que tous ceux qui ont peur se calme”, a conseillé l’ancienne Première dame.