Révision de la liste électorale: Indigo Côte d’Ivoire mène des opérations, voici ses observations à mi parcours

Publié le
revision-de-la-liste-electorale-indigo-cote-d-ivoire-mene-des-operations-voici-ses-observations-a-mi-parcours
Politique

Indigo Côte d'Ivoire a fait la présentation de son dispositif pour l'observation citoyenne de la liste électorale et présenté le bilan à mi-parcours de ses premières missions déployées sur le terrain.

Dans le cadre de sa mission de mise en œuvre de l’observation citoyenne de l’opération de la révision de la liste électorale 2022, Indigo Côte d’Ivoire a organisé une conférence de presse ce jeudi 1er décembre 2022 dans un complexe hôtelier de la place à Abidjan.

Les équipes d'Indigo Côte d'Ivoire sont à Abidjan et 109 départements du pays

Pour se faire, Arsène Konan, coordonnateur de cette opération a présenté le niveau actuel des opérations à la presse et au public présent en ces mots : « Nous nous sommes déployés à travers la Côte d’Ivoire dans les 13 communes du district d’Abidjan et 109 départements à travers le pays. Pour cette action nous mobilisons 122 observateurs citoyens qui sont répartis sur l’ensemble du territoire ivoirien ». Quant au déroulé de l’opération, il a signifié qu’elle avance plutôt bien avec la collaboration de la commission électorale indépendante (CEI) mais souligne que certaines dynamiques se doivent d’être observées notamment la faible affluence des requérants dans les centres d’enrôlement.

A mi parcours, voici le bilan des opérations

Conformément au mode opératoire, les observateurs citoyens ont été déployés le mercredi 23 avec 121 observateurs, samedi 26 et mercredi 30 novembre 2022 ce sont 122 observateurs déployés. Notons que 100% des centres observés à ces dates disposent de kits informatiques et de formulaires papiers. Cependant, des cas d’insuffisance au mode opératoire ont été rapportés par les observateurs citoyens déployés à travers le pays. Le personnel d’enrôlement refuse de communiquer des informations comme par exemple le code des centres, le nombre de personnes enrôlés au observateurs et, ce, dans 10% des centres observés.

Certains requérants possédant les documents requis pour se faire enregistrer sont refoulés dans 2,47% et ceux qui ne l’ont pas sont enregistrés dans la même proportion. Dans 10,74% de centre, les personnes déjà inscrites sur la liste électorale ne disposant pas des documents requis ont été autorisées à mettre à jour leur enrôlement. A la vue de cette analyse, Indigo Côte d’Ivoire souhaite clarifier son impartialité dans cette opération pour garantir les futures élections dans un climat sociopolitique stable et invite toutes les parties prenantes à contribuer à la mobilisation des citoyens à se faire enrôler.

Dolorès Touali (STg)