En prélude au Salon international de l'automobile d'Abidjan/ Mathieu Lemaire ( responsable commercial de Rimco Motors) : « Ce salon est une fenêtre pour promouvoir nos marques »

« Nous avons de nouveaux modèles qu'on va présenter... »
09/12/2019
En prélude au Salon international de l'automobile d'Abidjan/ Mathieu Lemaire ( responsable commercial de Rimco Motors) : « Ce salon est une fenêtre pour promouvoir nos marques »
Mathieu Lemaire s'est félicité pour ce salon

Rimco Motors est un concessionnaire automobile spécialisé dans l’importation et la commercialisation de véhicules personnels et industriels. Il est le distributeur exclusif des marques HAVAL, GREAT WALL en Côte d’Ivoire. C'est le premier importateur de voitures chinoises en Côte d'Ivoire. En prélude à la première édition du Salon international de l'automobile d'Abidjan, Mathieu Lemaire, responsable commercial de Rimco Motors a présenté les offres de cette société et défini ses attentes pour ce salon.

Rimco Motors c'est d'abord et avant tout des marques chinoises ?

La maison mère, GreatWall est une société chinoise qui produit des voitures depuis plus de 20 ans et est numéro 1 en Chine, majoritairement au niveau de tout ce qui est Suv depuis plus de 15 années consécutives. GreatWall possède différentes marques dont Haval qui est la partie Suv que nous commercialisons ici en Côte d'Ivoire et deux autres marques que nous espérons commercialiser dans le futur qui vont être une marque de luxe qui s’appelle WEY mais également une marque de véhicule écologique nommée ORA. Pour la présentation de Rimco on représente donc Great Wall, HAval

Quel est votre part de marché sur le secteur de l'automobile en Côte d'Ivoire ?

Le secteur de l'automobile est un secteur très concurrentiel, très compétitif. Nous avons différents concurrents très importants qui ont des parts de marché et qui sont installés ici depuis très longtemps. Mais déjà, Rimco Motors, en Côte d'Ivoire, vend ces marques depuis 10 ans quand d'autres sont là depuis bien longtemps. Donc, quand on parle de marché, nous sommes à peu de choses près à 4 %. Ce qui n'est pas énorme quand nous avons un leader du marché comme Cfao qui a plus de 40 % du marché. Mais, nos concurrents potentiellement directs qui sont devant nous ont quelques pourcentages en plus que nous et cela est pour nous un objectif à atteindre pour les années à venir. Nous sommes 5ème au classement, on guette bien entendu la 4ème place et on se donnera les moyens pour y arriver tout doucement. On a 4 % à peu près de part de marché.

Pour y arriver quelles sont vos particularités ?

Nous, déjà on présente des marques chinoises, c'est déjà une particularité dans le sens où cela a un côté qui est très souvent vu comme le négatif. Parce que la Chine avait auparavant une image de pays qui produisait des véhicules ou produits moins chers donc potentiellement de la mauvaise qualité ce qui n'est pas spécialement vrai. La chine a toujours produit en masse et a toujours produit certes de la très bonne qualité mais ne la permettait pas à tout le monde.

Notre particularité c'est de s'appuyer déjà sur un groupe fort avec à la tête de notre groupe des patrons qui ont une vision. Je peux simplement dire qu'on salue la vision de M. Beydoun Abdul qui est aussi le président du Gipame. Il a su voir le potentiel de GreatWall. Parce que c'est une société chinoise qui avait peut-être certains défauts dans les premières années où ils ont débuté, la volonté de produire des véhicules mais qui avec le temps, d'ailleurs les parts de marché, les ventes le prouvent, ils se sont améliorés. Ils ont produit des meilleurs véhicules. Donc, nous c'est cela, c'est la possibilité de pouvoir vendre des véhicules en rapport qualité prix assez intéressant avec des standards certes fabriqués par des chinois mais qui se rapprochent des standards européens et qui en fait, permettent aux Ivoiriens d'avoir la qualité pour le prix à porté de main, tout simplement.

Un salon dédié à l'automobile est en vue à partir de la semaine prochaine, pourquoi avez vous décidé d'y prendre part ?

Pour nous c'est une excellente occasion de pouvoir être mis dans le même environnement que tous nos concurrents. Dans un premier temps, pour avoir une fenêtre de visibilité assez énorme. Comme je l'ai dit nous sommes une société du groupe Yeshi nous représentons une marque chinoise. Ce n'est pas toujours facile d'être partout d'être visible donc le salon pour nous, pour la Côte d'Ivoire, c'est une fenêtre pour pouvoir promouvoir nos marques. Et nous avons un réel intérêt d’être sur place pour que les prospects potentiels clients puissent en fait voir, comparer qu'est ce qu'un véhicule chinois en 2019 à l'approche de 2020 et qu'est ce que c'est également un véhicule européen en cette même période. Qu'est ce qu'il y a de différent. Je suis enthousiaste à l'idée que ces potentiels prospects puissent comparer tout simplement les produits chinois aux autres et réaliser en fait qu'il n'y a pas de réelles différences.

Qu'est ce que vous allez proposer justement aux visiteurs qui viendront ?

Nous allons proposer aux visiteurs de faire une visite de nos différents modèles que nous proposons. Nous avons aussi des surprises pour nos prospects pour les personnes qui seront présentes pendant ce salon que nous invitons à venir massivement. Parce qu’on a des véhicules des nouveaux modèles qu'on va présenter, une vision aussi que notre maison mère qui est GreatWall souhaite promouvoir pour l’Afrique. Et en plus de cela on aura aussi des prix très intéressants. Le but aussi c'est de faire du business. Donc pendant le salon et pendant la période qui est la période des fêtes du mois de décembre. On a une promotion qui est déjà en cours avec des prix cassés et on va promouvoir ces différents prix, ces différents modèles pendant le salon.

Est ce qu'il y aura des véhicules de luxe ?

Il y aura tous les véhicules que nous vendons. Donc des véhicules utilitaires qui sont nos Pick-Up qui sont nos produits phares par exemple la Greatwall WINGLE 5. C'est un véhicule qui est très fortement utilisé par exemple pour des sociétés de construction, pour tout ce qui est Btp et aussi pour tout ce qui est au niveau de l'agriculture. C'est un véhicule qui a fait ses preuves maintenant en Côte d'Ivoire c'est la raison pour laquelle c'est notre produit phare. Et en plus de cela on aura tout ce qui est véhicule privé que ce soit de la marque Greatwall avec la petite M4, la C30 qui sont des petites berline/citadines, des cross over citadins. On va aussi déployer tout ce qui est Suv de la marque Haval, c'est du Suv premium ce n'est pas vraiment du luxe pour Haval.

Rimco a également des pièces de rechange ?

Effectivement. Ici nous sommes sur le site du Vge ( Boulevard Valéry-Giscard-d'Estaing , NDLR) on a un hangar de stockage de tout ce qui est pièce détachée. Nous représentons GreatWall, Haval. Au delà de cela le groupe Yeshi possède aussi Setaci avec Kia. On a différentes marques et bien entendu des hangars de stockage dont un à Yopougon où on a plus de 2000m ² de pièces de rechanges.

Quel est votre commentaire sur le thème de cette première édition de ce salon : « l’automobile moteur de l'émergence en Côte d'Ivoire » ?

Je partage l'idée. Je suis d'avis que l'automobile fait partie des facteurs importants pour une émergence dans un pays. Il y a bien entendu des priorités pour une émergence. Mais le transport, le déplacement des humains donc les voitures font partie de l'émergence réel d'un pays. Et on a du travail parce qu'on regarde dans les années certes loin derrière nous mais le marché de la côte d'ivoire était beaucoup plus important, le marché des véhicule était très intéressant mais on recommence à redémarrer économiquement à ce niveau. Le gouvernement nous aide aussi à ce niveau pour pouvoir faciliter les ventes concessionnaires maintenant on espère qu'on pourra tisser des meilleurs partenariats avec tout ce qui est établissement financier pour permettre encore, augmenter les ventes de véhicules neufs en Côte d'Ivoire.

Est ce que Rimco justement bénéficie d'un accompagnement de l'État ?

Rimco spécialement non. Mais avec le Gipame, il milite d'ailleurs pour essayer de trouver les éléments, les actions à mettre en place pour permettre à toutes les concessionnaires de s'en sortir. Rimco n'a pas spécialement d'aide directe mais on bénéficie du Gipame qui est notre patron.

Il y a quelque mois l'État de Côte d'Ivoire a pris une mesure limitant l’importation des véhicules de plus de 5 ans est ce que cette mesure a eu un impact sur votre activité ?

Oui cela on l'a ressenti. Déjà quand les chiffres 2019 seront disponibles même si on  le voit déjà sur le marché. On avait une évolution du marché en Côte d'Ivoire. Il y avait une évolution prévue de 15 % je pense qu'on n'est pas très loin de cette prévision d'évolution. Réellement, c'est une des mesures que l'État a prise qui nous a vraiment facilité, on va dire, l'augmentation des ventes tout simplement. Parce qu'en limitant l'importation de ces véhicules, déjà que nous voyons beaucoup de véhicules vétustes, abîmés sur la route ici à Abidjan ce qui n'est pas spécialement intéressant, au niveau de tout ce qui est aspect sécurité et pollutions et autres. Donc ça nous permet de relever le pas, ça nous permet à nous les concessionnaires. En tout cas ça nous oblige en quelques sortes à casser un peu nos prix répondre aussi à ce besoin des personnes qui avaient un pouvoir d'achat, une volonté d'achat d'un véhicule à certains montants. Donc, on est obligé de se réadapter aussi. Mais c'est intéressant pour nous, on a pu le voir sur les ventes que cette loi a permis d'accroître le volume global de vente d'automobiles en Côte d'Ivoire.

Quelles seront vos attentes pour ce salon de l’automobile ?

Nos attentes c'est faire du business. C'est bien entendu, attirer le maximum de personnes autour de notre marque, autour de notre société, autour de notre stand, autour de nos véhicules. Comme je l'ai dit la fenêtre de visibilité pour moi est très importante. Et dans un second temps essayer de tisser de nouveau partenariat encore plus intéressant avec des établissements financiers qu'on va revoir encore sur place même si on se connaît déjà, des assurances et autres. Mais vraiment pour nous le plus important c'est vraiment le business et la visibilité.

Jonas BAIKEH

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Linfodrome

Videodrome