Guerre de positionnement

La tension monte entre les partis politiques


16/05/2012
Bisbilles à la Une de la presse ivoirienne ce matin
Chers amis lecteurs, bienvenue à votre rubrique quotidienne de ce mercredi 16 mai 2012 où la presse nationale s’intéresse à des comptes de Gbagbo découverts, la tension entre le RDR et le FPI, les tensions au sein du RHDP et enfin sur un scandale financier.

Des comptes de Gbagbo découverts !

« Alors qu’il mendie l’argent de la CPI pour payer ses avocats, plus de 700 millions découverts sur un compte de Gbagbo », écrit Le Nouveau Réveil. Et Le Patriote de compléter : « Il se faisait passer pour un homme démuni, sans argent : Gbagbo a menti à la CPI, des centaines de millions sur un de ses comptes ». La même information a été donnée aussi par L’Expression. Tous ces journaux l’ont pris de l’Hebdomadaire Jeune Afrique qui révèle qu’un compte de Gbagbo à la SGBCI contient 741 071 364 F.CFA qui serait le montant de son salaire depuis 2002. Pour Le Nouveau Courrier, ce n’est qu’un « faux scoop de Jeune Afrique sur Gbagbo ». Car, selon lui, on ne peut pas parler de découverte d’autant plus que le compte est normal et que les financiers du régime pouvaient le savoir. De plus, le quotidien argumente que bien qu’existant, ce compte est gelé donc impossible pour Gbagbo de s’en servir.

Guerre RDR – FPI

« Politique nationale : Le RDR sort ses griffes contre le FPI », inscrit L’Inter en Co-Une. Joël N’Guessan, le porte-parole du parti d’Alassane Ouattara dit au FPI : « Nous vous attendons, nous ne laisserons plus prospérer le mensonge », écrit Y. Doumbia. Dans L’Expression, le même Joël N’Guessan dit au FPI que « sans Gbagbo, la Côte d’Ivoire peut se réconcilier ». Dans cette guéguerre, Hervé Kpodion fait réagir Laurent Akoun, SG du parti de Gbagbo, dans L’Inter : « On verra ! C’est bien, s’il y a quelqu’un qui a le monopole des séjours sur le sol ivoirien. Mais vous savez, ça fait partie de notre inculture », à propos d’une interdiction d’accès que lui avait adressé le député RDR de Sandégué, Aboubacar Ouattara. C’est pourquoi, Le Nouveau Réveil s’interroge : « L’équilibre de la terreur rétabli : RDR-FPI : à qui profitera le désordre ? »

Brouilles au RHDP

Les houphouetistes se soupçonnent et s’accusent, on vous l’a dit hier. Les journaux pro-Gbagbo en font leur choux gras. « Déstabilisation de la Côte d’Ivoire : Le PDCI accuse Soro », est le titre à la Une de Le Quotidien d ‘Abidjan. Il reprend les dires de Le Nouveau Réveil (pro-PDCI) qui accusait des pro-Soro de vouloir déstabiliser Ouattara avec la complicité du FPI. Pour Aujourd’hui cette palabre entre les partis alliés n’est pas fortuite. « RHDP : Pourquoi on se découpe », demande t-il. Il se répond : « c’est parce que dans le partage du pouvoir, le RDR s’est taillé la part du lion ; et que le parti de Ouattara veut confiner celui de Bédié dans le rôle de suiveur ». Cette bisbille va plus loin informe Le Temps. « Cacophonie au sein du RHDP. Il ajoute que même pour le procès de Gbagbo à la CPI, « Soro et Ahoussou lâchent Ouattara ». Le premier aurait dit au chef de l’Etat qu’il devra se débrouiller seul « avec son dossier de Gbagbo à la CPI », d’après certaines indiscrétions au sommet de l‘Etat. Quand au second, devenu premier ministre, qu’il aurait dit à son entourage, avoir été hissé aujourd’hui « à un niveau où il a des ambitions plus grandes. Il pense à soigner son image aux yeux de la communauté internationale ».

Fraudes dans la gestion gouvernementale

« Encore un autre scandale ! » crie L’Inter. Il dévoile que le marché d’attribution pour la réhabilitation du CCIA est attribué en catimini à une entreprise qui n’a pas soumissionné là où attendaient trois entreprises officiellement soumissionnaires. Un autre scandale est celui des fraudes dans le concours d’entrée au Cafop. Le Nouveau Courrier affirme : « Un scandale pend au nez de Kandia Camara ». Selon ce journal, 860 candidats non admis au concours de Cafop (instituteurs ordinaires et instituteurs adjoints) ont été injectés dans l’effectif des heureux lauréats à la place des admis, après un passage « au tamis » de la vraie liste. Ce quotidien dit tenir cette information de l’Inspection générale de L’Éducation nationale.

César DJEJDE MEL

César DJEDJE MEL

|

  • SOURCE: Linfodrome

Videodrome