Présidentielle 2020 : Un procès prévu entre le PDCI et le RHDP à Paris, Alassane Ouattara dans un dilemme, de graves aveux sur la CEI


13/12/2019
Présidentielle 2020 : Un procès prévu entre le PDCI et le RHDP à Paris, Alassane Ouattara dans un dilemme, de graves aveux sur la CEI
La bataille Rhdp-Pdci a été déportée devant la justice française. (Ph : DR)

L'actualité au niveau de la Commission électorale indépendante (Cei), le débat sur le logo du Pdci, la question de la candidature de Ouattara à la présidentielle de 2020 sont autant d'éléments qui alimentent la presse nationale en Côte d'Ivoire, ce vendredi 13 décembre 2019.

Les principales plateformes de l'opposition, à savoir la Coalition pour la démocratie, la réconciliation et la paix (Cdrp) et Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (Eds), portées respectivement par le Pdci et ''parti de Gbagbo'' étaient face à la presse, jeudi 12 décembre 2019. Le quotidien Soir info qui a assuré la couverture médiatique de cette rencontre, au même titre que plusieurs autres journaux, titre à sa Une : « Rhdp-Pdci : la bataille déportée devant la justice française ». Le journaliste rapportant les propos de Maurice Kakou Guikahué, collaborateur de Henri Konan Bédié, relativement à la Cei souligne : « On a posé une requête au Conseil constitutionnel, on a été débouté et l'exploit est signé de l'actuel président de la Cei, qui était en son temps, Secrétaire général du Conseil constitutionnel. On a porté plainte à Arusha. On leur demande de suspendre l'application de cette loi. Donc, il y a deux requêtes. La première (pour) juger si la loi est bonne et deuxièmement, suspendre la loi. Le tribunal de Paris (France), a accepté de juger l'affaire. Entre le Rhdp et nous, il y a jugement à Paris sur notre logo », a déclaré Guikahué.   
Relativement toujours à la question de la Cei, le quotidien Le Temps écrit également à sa Une : « Le Fpi et le Pdci-Rda chargent Ouattara ». Ce confrère, rapportant les propos de Assoa Adou, Secrétaire général du Fpi, mentionne : « En 2020, Ouattara quitte le pouvoir ».
Le quotidien L'inter qui a couvert également la sortie de la Cdrp et Eds, rapportant également les propos de Assoa Adou, publie à sa Une : « Trop, c'est trop, nous allons enclencher une série d'actions ».
À propos de la présidentielle de 2020, L'inter qui est sûrement dans le secret des Dieu sur la question de la candidature de Ouattara, titre à sa Une : « Alassane Ouattara dans un dilemme ». En effet, le quotidien L'inter, écrit qu'un proche collaborateur d'Alassane Ouattara croit savoir que l'ancien directeur général du Fonds monétaire international (Fmi) est plongé dans un sérieux embarras. « Faire acte de candidature à la présidentielle l'exposerait à la vive critique, voire à la contestation, non pas seulement de ses opposants internes, mais aussi d'une certaine opinion africaine qui considère que les grands conflits sur le continent partent de la tentation du 3ème mandat. Se lancer dans la course pour la présidentielle de 2020 serait d'autant plus risqué pour Alassane Ouattara qu'il s'est bâti l'image d'un dirigeant moderne, peu enclin à s'accrocher au pouvoir », écrit le quotidien L'inter.
Relativement à l'affaire « Mangoua Jacques », apprend-t-on également dans la presse, une décision de justice serait tombée.
Le camp Gbagbo a réagit sur les dernières images de l'ex-président qui ont fuité.

Irène BATH

Irene Bath

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Restez toujours informés