Avant la décision de la Cour africaine : Voici le deal que le régime Ouattara a proposé aux juges, la grave prophétie d’un Imam, grosse colère de Laurent Gbagbo


20/07/2020
Avant la décision de la Cour africaine : Voici le deal que le régime Ouattara a proposé aux juges, la grave prophétie d’un Imam, grosse colère de Laurent Gbagbo
La tension monte de plus en plus dans le camp du Rhdp à 03 mois de la présidentielle

La décision rendue par la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples (Cadhp) concernant la Commission électorale indépendante (Cei), la situation socio-politique à trois (03) mois de la présidentielle, l’affaire prisonniers politiques, sont entre autres, les sujets qui cristallisent l’attention de la presse ivoirienne ce lundi 20 juillet 2020.

Dans sa décision rendue depuis Arusha, le mercredi 15 juillet 2020, la Cadhp ordonne à l’État ivoirien d’organiser de nouvelles élections dans les commissions électorales locales avant la tenue de la présidentielle. Dans son argumentaire, la Cour a estimé que le gouvernement Ivoirien ne s’est pas convenablement acquitté d’un organe équilibré et impartial. Les juges d’Arusha indiquent à fortiori que les présidents de toutes les commissions électorales indépendantes sont des militants et cadres en faveur du parti présidentiel, le RHDP. La Cour estime que le gouvernement ivoirien ne s’est pas acquitté d’un organe électoral qui garantit la confiance du public et du corps électoral.

Selon le confrère Le Temps, à la veille de l’audience, le gouvernement aurait entrepris des actions en vue de faire fléchir la Cour. « Avant la décision de la Cour africaine : Voici le deal que le régime Ouattara a proposé aux juges. », barre à sa Une le quotidien Le Temps.

Autre fait marquant de ce jour, c’est la situation socio-politique qui prévaut en Côte d’Ivoire à trois (03) mois de la présidentielle. Une situation qui ne laisse pas indifférent les leaders politiques, société civile et religieux. Qui dénoncent une gestion ‘’calamiteuse’’ des richesses du pays. Parmi ces sachants, on peut citer Ousmane Diakité, secrétaire exécutif du Conseil supérieur des Imams. Selon Le Quotidien d’Abidjan, cet imam aurait prédit des calamités en Côte d’Ivoire. « Situation socio-politique, la grave prophétie d’un Imam sur la Côte d’Ivoire. », titre le confrère.

L’actualité, c’est aussi l’affaire des prisonniers politiques. Sur cette question, le quotidien Lg infos barre à sa Une. « Maintien en détention illégale des prisonniers politiques, la grosse colère de Laurent Gbagbo, Antonio Guterres, le SG de l’Onu saisi. ».

 

Maxime KOUADIO

Maxime KOUADIO

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome